Tyson Gay
L'athlète américain Tyson Gay | AFP - ALAIN GROSCLAUDE

L'AMA propose un nouveau code antidopage

Publié le , modifié le

Après les affaires qui ont touché l'athlétisme il y a dix jours, l'Agence mondiale antidopage (AMA) a décidé de réagir et a proposé, par l'intermédiaire de son patron John Faley, l'instauration d'un nouveau code sportif pour lutter contre ce fléau. Dans le viseur de l'AMA, les entraîneurs, les agents mais aussi les médecins.

Alors que Tyson Gay, détenteur de la meilleure performance mondiale de l'année sur 100m (9"75), et Asafa Powell, ancien recordman du monde sur la distance reine, se sont faits épingler pour dopage ces dernières semaines, l'AMA cherche à se doter d'un code "beaucoup plus efficace", selon les propres termes de John Faley. L'idée du patron de l'AMA est de viser ceux qui poussent les athlètes à utiliser des produits dopants.

"Un meilleur arsenal réglementaire"

Ce code, qui devrait être présenté au mois de novembre, n'entrera en vigueur qu'en 2015, à la condition qu'il soit ratifié d'ici là. Afin de disposer d'un "meilleur arsenal réglementaire​", toujours selon Faley, l'Agence souhaite sanctionner tout athlète ayant recours à une personne déjà connue pour une infraction à la réglementation antidopage. Ce fait, unique en son genre, constituerait un virage sans précédent dans la lutte contre le dopage dans le sport. Il écarterait de fait les entraîneurs, mais aussi les médecins, dont le nom serait mêlé à une affaire de produits dopants. De plus, le patron de l'AMA souhaite encore durcir les sanctions. Ainsi, un athlète reconnu coupable d'avoir eu recours à des produits tels que les hormones de croissance ou les stéroïdes pourraient être condamné à quatre ans de suspension, contre deux actuellement.

"L'idée est que très peu de personnes peuvent reprendre leur carrière sportive après quatre ans" a détaillé Faley. A cela, on pourrait opposer le retour en grâce de Justin Gatlin. Suspendu huit ans en 2006 pour usage de testostérone, le sprinter américain avait vu sa peine réduite à quatre ans avant de faire son retour en 2010. Médaillé de bronze sur 100m à Londres en 2012, le natif de New York est en lice pour une nouvelle médaille sur cette distance aux Championnats du monde de Moscou qui se dérouleront de 10 au 18 août prochain.

Néanmoins la volonté de John Faley et de l'Agence mondiale antidopage, de couper le circuit de dopage à sa source et non plus seulement sur le dernier maillon de la chaîne relève d'une entreprise rarement mise en place dans la lutte antidopage. Avant sa présentation et son éventuelle ratification, en novembre prochain ce nouveau code devrait faire grand bruit dans le sport mondial.

Omnisport