La ministre des Sports envisage une aide sur la billetterie et les abonnements pour les clubs professionnels

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Les équipes du PSG et de Dortmund dans un Parc des Princes vide
Les équipes du PSG et de Dortmund dans un Parc des Princes vide | GETTY/UEFA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Lundi soir, sur son compte Twitter, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a validé le projet de prêt garanti par l'État auquel souscrira la Ligue de football professionnel pour venir en aide aux clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 suite à l'arrêt de la saison 2019-2020. La membre du gouvernement a également précisé qu'elle travaillait conjointement avec le ministre de la Culture à un projet de soutien sur la billetterie pour les manifestations sportives, qui pourraient reprendre à huis clos au début de la saison prochaine.

Le gouvernement se mobilise pour venir en aide au sport professionnel. Alors que l'arrêt définitif de la saison 2019-2020 a été prononcé jeudi dernier, les plans et les mesures devraient se multiplier dans les jours et les semaines à venir afin de débloquer des fonds pour les clubs et les acteurs du monde du sport en grande difficulté financière. Lundi soir, dans un tweet publié sur son compte personnel, Roxana Maracineanu a précisé qu'une nouvelle piste était à l'étude pour soutenir le monde du sport professionnel.

Un soutien sur la billetterie et les abonnements

"Je travaille avec Franck Riester (le ministre de la Culture, ndlr) à une mesure de soutien sur la billetterie et les abonnements pour les manifestations sportives", a ainsi écrit la ministre des Sports dans un tweet faisant réponse à un autre publié quelques minutes plus tôt, dans lequel elle confirmait le projet de la LFP d'avoir recours à un prêt garanti par l'État (PGE). Cette mesure gouvernementale permet aux entreprises d'emprunter une somme allant jusqu'à 25% de leur chiffre d'affaire. Le PGE a été ouvert aux instances sportives et aux clubs professionnels. Strasbourg en Ligue 1 et le Paris FC en Ligue 2 y ont ainsi eu recours.

Cette annonce de Roxana Maracineanu démontre que le gouvernement tient à soutenir le monde du sport, frappé de plein fouet par la crise liée à l'épidémie du nouveau coronavirus. "Aucun acteur du monde du sport n'est abandonné", a ainsi précisé la ministre des Sports dans son tweet. Reste maintenant à savoir quels seront les détails de cette mesure que le gouvernement souhaite mettre en œuvre pour soutenir les clubs.

En l'absence de compétitions, ces derniers subissent un manque à gagner important en cette fin d'année sportive, alors que les recettes de billetterie et celles match day (tous les achats réalisés le jour d'une rencontre) ont une place importante dans les budgets. Faute de pouvoir remplir leur contrat auprès de leurs abonnés en raison de l'annulation de la fin de la saison 2019-2020, les clubs doivent également penser à une manière de rembourser leurs fidèles supporters.

Comment rembourser les abonnés ?

"Certains clubs pourraient avoir recours à des avoirs pour satisfaire leurs abonnés et garder des liquidités", nous précisait il y a quelques jours Virgile Caillet, délégué général de l'Union sport et cycle et spécialiste en marketing sportif, suite à l'annonce de la fin de saison de Ligue 1 et de Ligue 2. Comme le précisait L'Équipe dans un article publié aujourd'hui, la majorité des clubs de football étudient encore les options à leur disposition quant aux abonnés, avec l'incertitude d'une reprise à huis clos en début de saison prochaine.

à voir aussi La LFP contracte un prêt garanti par l'État pour venir en aide aux clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 La LFP contracte un prêt garanti par l'État pour venir en aide aux clubs de Ligue 1 et de Ligue 2

Plusieurs associations de supporters, notamment dans le monde du rugby, ont déjà fait part de leur volonté de ne pas demander de remboursement à leurs clubs. D'autres équipes pourraient ne pas bénéficier de cet élan de générosité, et subiraient d'importantes pertes en billetterie. D'où le plan imaginé par la ministre des Sports, aux côtés de son homologue de la Culture. Reste maintenant à connaître les modalités de cette "mesure de soutien" envisagée par Roxana Maracineanu, qui devraient être dévoilées dans les prochains jours.

Omnisport