Jauge abaissée à 1 000 spectateurs, fermeture des gymnases... ce qu'il faut retenir des nouvelles mesures sanitaires concernant le sport

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Stade covid
Des supporters espacés portants des masques chirurgicaux dans les tribunes du Stade Marcel Picot, à Tomblaine (proche banlieue de Nancy), le 8 août 2020 | PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/ALEXANDRE MARCHI/ MAXPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé ce mercredi 23 septembre que la jauge de spectateurs autorisés dans les enceintes sportives passait de 5 000 à 1 000 personnes dans huit nouvelles grandes métropoles en France dont Paris et la petite couronne. Les gymnases et salles de sport seront en outre fermés pour ces mêmes métropoles situées en zone d'alerte renforcée. Cette décision annoncée lors d'une conférence de presse fait partie des nouvelles mesures pour enrayer la reprise de l'épidémie de Covid-19.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté, dans une conférence de presse tenue ce mercredi, les nouvelles mesures mises en place par le gouvernement pour enrayer la crise sanitaire liée à la Covid-19. Plusieurs annonces concernaient les clubs sportifs et plus largement l'activité sportive en France. Voici ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran et des conséquences de celles-ci sur le sport dans l'Hexagone.

► Jauge de spectateurs abaissée de 5 000 à 1 000 personnes en zone d'alerte renforcée

Olivier Véran a annoncé l'abaissement de la jauge de spectateurs autorisés de 5 000 à 1 000 personnes en zone rouge. Cette mesure concerne les villes situées en zones rouges dites d'alerte renforcée, c'est à dire "les zones où le virus circule très fortement". Les métropoles de Bordeaux, Lyon et Nice étaient déjà dans cette zone d'alerte renforcée, elles sont rejointes par celles de Lille, Toulouse, Saint-Etienne, Rennes, Rouen, Grenoble, Montpellier ainsi que Paris et les départements de la petite couronne. La métropole Aix-Marseille et la Guadeloupe sont elles concernées par la zone d'alerte maximale.

"L'abaissement de la jauge des rassemblements [est placé] à 1 000 personnes sous réserve que les protocoles sanitaires y soient bien respectées", a ajouté Olivier Véran.

► Huis clos dans la métropole Aix-Marseille

La métropole Aix-Marseille, tout comme la Guadeloupe, a été placée en zone d'alerte maximale, a indiqué le ministre de la Santé. Olivier Véran a ainsi précisé que les spectacles sportifs devaient se dérouler à huis clos dans cette zone d'alerte maximale. L'Olympique de Marseille doit notamment recevoir Metz, samedi soir prochain (21h).

► Fermeture des gymnases et des salles de sports

Le ministre de la Santé a par ailleurs annoncé la fermeture des gymnases et des salles de sports dans les zones rouges d'alerte renforcée. "Ce sont des espaces confinés où le port du masque est impossible ou a minima complexe et qui sont des lieux, hélas, de contamination importante", a justifié Olivier Véran. Cette mesure devrait poser beaucoup de problèmes à la fois pour les cours d'EPS dans les collèges et lycées mais aussi pour les championnats de sports en salle. Les clubs professionnels seront-ils épargnés ? Difficile aujourd'hui de savoir précisément ce qu'il en sera.

► Quand les mesures entrent-elles en vigueur ?

Les mesures présentées par Olivier Véran entreront en vigueur dès samedi, a-t-il précisé. Seul Lille, qui reçoit Nantes vendredi soir en Ligue 1, devrait donc être épargné ce week-end par la baisse de la jauge des spectateurs autorisés.

► Qu'en est-il de Roland-Garros ?

Roland-Garros devant commencer dimanche et s'étendre jusqu'au 11 octobre, est au centre de l'attention suite à ces annonces. Interrogé à ce sujet, le ministre de la Santé a "annoncé qu’il y aurait une concertation entre le préfet de police de paris et les élus pour déterminer les conditions d’application des règles que (...) annoncées. Le résultat de cette concertation, vous l’aurez quand elle aura eu lieu." La concertation devrait avoir lieu d'ici les prochaines 48 heures. D'ici là, de nombreuses questions restent en suspens : le tournoi pourra-t-il accueillir du public ? Combien de personnes seront autorisées ?

Omnisport