gt5cover
Gran Turismo 5 | SONY

GT5 démarre en trombe

Publié le , modifié le

Attendu comme jamais, Gran Turismo 5 (sur PS3) est enfin sorti après cinq années de développement. Certaines mauvaises langues pourraient dire que le résultat n'est pas à la hauteur de cette longue période d'attente, mais si l'on se juge sur le nombre d'exemplaires déjà vendus en France, GT5 est une vraie réussite. En une semaine, pas moins de 235 000 exemplaires se sont vendus en France.

L'attente était grande ! A son époque, GT4 (sur PS2) n'avait atteint "que" 144 000 exemplaires vendus à la même période. Les amoureux de belles cylindrées virtuelles sont donc toujours aussi nombreux derrière leur console, et n'ont visiblement pas boudé leur plaisir de s'offrir cette simulation de conduite. Il est vrai que pour la modique somme de 70 euros, vous pouvez vous vanter de posséder dans votre garage quelques-unes des plus belles voitures du monde... Et le parc de voitures proposées est conséquent. Allant de la Fiat 500 (ancienne version) à la McLaren F1, en passant par la C4 WRC de Sébastien Loeb (ou la C4 à papa), le choix de véhicules à quatre roues est conséquent. Il avoisinerait les 1000 voitures, toutes plus belles les unes que les autres.

Son réalisme en termes de sensation au volant n'est plus à démontrer. Il suffit de prendre les commandes d'une Fiat 500, puis de passer à une simple Golf GTI pour se rendre compte des caractéristiques de chaque véhicule. Se basant donc sur une colossale banque de données, GT5 ne pouvait que surfer sur la vague d'un succès promis. Avec près de 80 courses et des endroits aussi mythiques que Le Mans, Monaco, Nürburgring, Monza ou encore Indianapolis, nul doute que votre soif de vitesse sera en partie assouvie. En partie seulement car justement, on aurait apprécié se sentir un peu plus collé dans son siège, la vitesse n'étant pas la partie la plus impressionnante du jeu. Et il en va de même pour la gestion des collisions, parfois risible.

Depuis une version dite allégée du "Prologue", les améliorations de ce nouvel opus ne sont donc pas flagrantes. Il y a ainsi l'apparition des cycles jour/nuit (très réussis), et de conditions météorologiques telles que la neige ou la pluie. En outre, vous aurez la possibilité d'accéder à un éditeur de circuits, qui ne vous permettra toutefois pas de réaliser le tracé de A à Z (dommage). Vous pourrez également retrouver des courses de Nascar où le phénomène d'aspiration prend tout son sens, ainsi que l'apparition de courses de kartings qui ont tout juste le mérite d'exister. Hormis la compatibilité avec les téléviseurs 3D à lunettes actives, il n'y a donc pas eu d'innovation majeure. Mais des enfants gâtés n'en veulent-ils toujours pas plus ?

GRAN TURISMO 5
Editeur: Sony
Développeur: Polyphony Digital
A partir de 3 ans
Disponible uniquement sur PS3

Romain Bonte

Omnisport