Jacques Chancel
Jacques Chancel | FRANCOIS GUILLOT / AFP

Grand passionné de cyclisme, Jacques Chancel est mort

Publié le , modifié le

Le journaliste et écrivain Jacques Chancel est décédé ce matin, à son domicile parisien, à l’âge de 86 ans. De son vrai nom Joseph Jacques André Régis Crampes, Jacques Chancel était né le 2 juillet 1928 à Aysac-Ost, dans les Hautes-Pyrénées. Cet homme de radio et de télé adorait le vélo et le Tour de France.

Il a longtemps animé des émissions de télévision sur le service public et notamment Le Grand Echiquier sur Antenne 2 de 1972 à 1989 où il a reçu quelques sportifs de renom (Alain Prost ou Bernard Hinault). Il avait également reçu Alain Mimoun dans sa fameuse émission Radioscopie sur France Inter.

Il a présenté "A chacun son Tour"

Féru de cyclisme, il a toujours suivi le Tour de France, de près ou de loin. Il vouait une admiration sans borne pour les forçats de la route, pour la Petite Reine et la Grande Boucle.

Sur ce thème, Jacques Chancel a sorti un album illustré intitulé Le Tour de France d’antan : les pionniers de la Grande Boucle (HC éditions, 2013). Il a surtout présenté dans les années 80 A chacun son Tour qui revenait sur les faits de la course à chaque fin d’étape, en donnant la parole aux acteurs mais aussi aux observateurs passionnés ou aux amateurs éclairés.

Prix Henri Desgrange

Promu commandeur de la Légion d’honneur en 2008, il avait reçu le Prix Henri Desgrange de l’Académie des sports en 2005. Tel Léon Zitrone avant lui ou Michel Drucker après, il fait partie des hommes de télévision que le grand public n’oubliera pas.

"Par son parcours professionnel et humain, il rapprochait les gens et une  certaine élite, ce qu'on voit aussi avec le Tour", a estimé Christian Prudhomme. "C'était un amoureux du Tour, dont il disait qu'il est la plus belle  ambassade de France partout dans le monde", a poursuivi le patron de la Grande Boucle, rappelant que Jacques Chancel avait "couvert 35 Tours de France" et reçu Bernard Hinault parmi les invités du "Grand Echiquier". "Même à plus de 80 ans, on sentait que cette passion était la même que tout  gamin", a-t-il conclu en faisant part de sa "tristesse".

Grégory Jouin @GregoryJouin

Omnisport