Gérald Darmanin tacle Griezmann, Mbappé et leur "dignité sélective"

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hortense Leblanc
Griezmann Mbappé
Antoine Griezmann et Kylian Mbappé se sont indignés contre les violences policières | Bertrand GUAY / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après la très violente interpellation du producteur de musique Michel Zecler le 21 novembre à Paris, Antoine Griezmann, Kylian Mbappé ou encore Rudy Gobert avaient dénoncé les violences policières sur les réseaux sociaux. Invité ce matin de RTL, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin leur a répondu, regrettant leur « dignité sélective ».

Antoine Griezmann disait avoir "mal à (sa) France", Kylian Mbappé dénonçait des violences  "inadmissibles". Après le passage à tabac d’un producteur de musique noir par des policiers à Paris, plusieurs sportifs français s’étaient insurgés sur les réseaux sociaux, appelant à continuer à filmer les violences policières, en plein débat sur la loi « sécurité globale ». Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, leur avait déjà répondu dans la semaine, confiant au Parisien "avoir eu mal à (s)a France en n'entendant aucune réaction de footballeurs millionnaires au sujet des 98 policiers blessés samedi".

Interrogé sur RTL ce jeudi matin sur les réactions des sportifs, il a une nouvelle fois sorti les crampons : "Je trouve que certains ont la dignité sélective". Selon Gérald Darmanin, "on peut aussi être blessé lorsqu’on voit qu’une commissaire de police doit désormais avoir une attelle en fer à la place de son bras parce qu’elle prend un pavé alors qu’elle essayait de secourir des personnes, ou qu’un major de 50 ans a été roué de coups, par terre, et qu’autour de lui, au lieu de lui porter secours, on sort son téléphone et on filme". Un partout, la balle au centre ?

à voir aussi Dans la lignée du mouvement Black Lives Matter, une prise de position rare des sportifs français Dans la lignée du mouvement Black Lives Matter, une prise de position rare des sportifs français
Hortense Leblanc hortense_lblnc

Omnisport