"Et vous, vous faites quoi le 20 septembre ?", le billet d'humeur d'Alex Boyon

Publié le , modifié le

Auteur·e : Alexandre Boyon
Alexandre Boyon

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le confinement nous oblige à reconsidérer notre éphéméride sportive. Cette année, le jour le plus long ne tombera pas le 21 juin, date du solstice d’été, mais bien trois mois plus tard.

Le 20 septembre, verra en effet un alignement de planètes tout aussi improbable que Didier Deschamps et Karim Benzema en train de faire un selfie ensemble. En ce dimanche cathodique, tous les fidèles du sport ne sauront plus où donner de l’écran : arrivée du Tour de France, des 24 Heures du Mans et début de Roland Garros, sans oublier France Télévisions pour jouer les bons offices sur votre sacro sainte télé ressuscitée en cette période de pandémie.

Chaînes de vélo

Avec la concomitance de ces événements et pour n’en éclipser aucun se pose la question de leur diffusion. Comme le disait souvent l’entraîneur des pupilles B du FC Lapalice "pour jouer sur tous les terrains, il faut avoir plusieurs terrains !" France 2 et France 3 fidèles au poste, reste à prier pour que le gouvernement ne signe pas les décrets de suppression de France 4 et France Ô qui, sans avoir vocation à être des "chaînes de vélo", ont démontré leur utilité pédagogique et leur capacité à renforcer le lien social en cette période forcément atypique. Education et partage, précisément des vertus sportives. La décision d’un report ferait d’autant plus sens qu’elle permettrait d’exposer au mieux et égalitairement les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo lors de l’été 2021.

Bob ou Panama

Grâce à la zappette, qui au-delà de vous rapporter 134 points au Scrabble, a l’avantage de vous transporter dans l’espace et dans le temps, vous ne manquerez rien de ce jour béni. A moins que vous ne préfériez, ce qui est parfaitement louable, être au cœur de l’événement. Mais là, d’autres problèmes vous attendent. Sans vouloir empiéter sur le domaine de compétence de Bison Futé, tout laisse à penser que le jour de l’arrivée du Tour dans la capitale, l’embouteillage ne sera pas que télévisuel.

Ensuite, où se rendre ? Choisir c’est se priver. Le Mans ou Paris ? S’y rendre en voiture, à vélo ou en raquettes ? Et d’ailleurs, comment s’habiller, bob ou Panama ? Calendrier et météo obligent, les tenues seront moins estivales. On vous conseille le sportswear chic, l’élégance à la française surtout si vous vous rendez du côté de la porte d’Auteuil. Une grande marque spécialisée dans le prêt à porter haut de gamme et dont l’emblème n’est pas loin du pangolin réfléchirait déjà à des masques très tendances au prix démocratique de 49 euros, pensez-y !

Le plein d’émotions

Ce qui est sûr, c’est que suite à cette période de jachère sportive, nous ferons le plein d’émotions pour mieux évacuer ce manque. Que ce soit dans les stades ou sur les routes si cela nous est permis. Ou plus simplement devant la télévision, on a hâte de s’en mettre plein les yeux quitte à frôler l’overdose.

Maintenant, si en fin de journée vous entendez que "Nadal lance le sprint dans la ligne droite des Hunaudières après un arrêt aux stands pour changer les essieux de sa raquette", il sera alors temps de délaisser le canapé pour votre lit. Une semaine de travail vous attend avant un autre week-end sportif : championnats du monde de cyclisme, huitièmes de finale de Roland-Garros sans oublier les différentes compétitions qui viendront se greffer d’ici là.  Tiens au fait, vous faites quoi le 27 septembre ?

Alexandre Boyon boyonalexandre

Omnisport