Le meldonium, connu sous le nom de mildronate
Le meldonium, le produit placé sur la liste des dopants depuis janvier 2016 | AFP - RIA NOVOSTI - PAVEL LISTITSYN

Dopage: 99 sportifs contrôlés positifs au meldonium depuis le 1er janvier

Publié le , modifié le

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a indiqué vendredi que 99 athlètes avaient été contrôlés positifs au meldonium depuis le 1er janvier, date de l'interdiction de ce produit, pour lequel Maria Sharapova a révélé lundi avoir été testée positive. L'ex-N.1 mondiale de tennis n'est donc pas la seule sportive de haut niveau à être rattrapée par l'AMA sur l'utilisation du meldonium.

"Nous pouvons confirmer que depuis le 1er janvier 2016, date à laquelle le meldonium a été interdit, il y a eu 99 cas positifs au meldonium enregistrés", a indiqué Ben Nichols, porte-parole de l'AMA "Ces cas ont été analysés par différents laboratoires accrédités par l'AMA" et rapportés par des fédérations internationales sportives ou des agences nationales antidopage", a-t-il précisé. Si l'Agence mondiale antidopage a décidé d'inscrire cette substance sur sur sa liste noire, c'est parce que ce traitement créé en 1970 Lituanie et destiné à lutter contre l'arythmie cardiaque permet de stimuler la vascularisation du cœur, l'irrigation des muscles et aide à réduire les dépôts toxiques dans le myocarde. Il provoque donc une amélioration des performances. On a notamment appris par le Guardian que 2,2% des athlètes contrôlés en consommaient en 2015, un pourcentage qui grimpe à 17% si l'on ne retient que les chiffres des sportifs russes, comme Maria Sharapova.

Lire aussi: Le meldonium, le nouveau produit qui fait tomber les sportifs

Ben Nichols a même indiqué que le "le nombre (de cas positifs) ne cessait de croître". Tous ces athlètes n'ont pas été formellement identifiés car certaines affaires doivent encore être vérifiées mais des sportifs comme Semion Elistratov, champion olympique russe de patinage de vitesse, Pavel Kulizhnikov, champion du monde de cette même discipline, le joueur de l'équipe nationale russe de volley Alexander Markin,  le champion olympique de short track Semen Yelistratovle, le lutteur géorgien Davit Modzmanashvili, médaillé d'argent aux JO de Londres et Abeba Aregawi, championne du monde suédoise du 1.500 m, ou encore le biathlète russe Eduard Latypov ont été aussi été contrôlés positifs au meldonium depuis le 1er janvier. 

Christian Grégoire

Omnisport