Le bulletin de notes du week-end
Le bulletin de notes du week-end | VF

Diniz, Ibrahimovic, Dorin-Habert, la Coupe Davis, le bulletin de notes du week-end

Publié le , modifié le

La rédaction de francetvsport.fr joue les professeurs et distribue les bons ou mauvais points aux sportifs du week-end. Marie Dorin-Habert avec son double titre mondial a été désignée meilleur élève de la classe, alors que Yohann Diniz a également reçu les honneurs pour son record du monde. Si le PSG a été bon et a gagné contre Lens, Zlatan Ibrahimovic a été averti pour "suffisance". Andy Murray lui s'est distingué par une blague qui a mal tourné.

"Les félicitations du jury" : Marie Dorin-Habert

Dimanche 8 mars c'était la journée internationale des droits de la femme et Marie Dorin-Habert y a fait honneur. Jeune maman depuis quelques mois d'une petite Adèle, Marie a été époustouflante tout le week-end lors des Mondiaux de biathlon à Kontiolahti (Finlande). La Française a remporté le sprint samedi et est entrée dans la légende dimanche en empochant la poursuite. Marie peut être fière d'elle. Elève douée mais rarement mise en avant, elle entre par la très grande porte dans le panthéon du sport français. Tout ça avec un grand et beau sourire. Emue après sa deuxième médaille d'or, elle a été la parfaite porte-drapeau des femmes en ce dimanche.

Vidéo : la joie de Marie Dorin-Habert

"Tableau d'honneur" : Yohann Diniz

On a cru longtemps que l'expérimenté Yohann aurait les félicitations du jury, mais l'exploit de Marie Dorin-Habert l'a fait passer au second plan. Pourtant le Rémois avait fait ce qu'il faut. Il avait déjà prouvé ses capacités dans un passé récent avec le record du monde du 50km marche à Zurich l'été dernier. Il en a remis une couche dimanche à Arles en remportant le titre de champion de France du 20km. En signant, au passage, un nouveau record du monde (1h17'02''). L'élève Yohann peut voir avec sérénité l'avenir, son voyage scolaire cet été à Pékin où il vise le doublé 20-50km s'annonce bien.

"Les encouragements" : l'équipe de France de Coupe Davis

On avait laissé Arnaud Clément et sa petite troupe mal en point à la fin de l'année. Début 2015 avait été agité, les anciens camarades de l'école Coupe Davis - Yannick, Henri pour ne pas les citer - y étaient allés de leurs commentaires. Pas toujours sympathiques. Les absences des têtes de classe Richard (Gasquet) et Jo-Wilfried (Tsonga) pour cette rentrée tombaient mal. Heureusement les copains Gilles (Simon) et Gaël (Monfils) ont été sérieux et appliqués en simple vendredi. Et avec le petit Nicolas (Mahut), nouveau venu dans la classe, les Bleus se sont qualifiés contre les voisins allemands. Une victoire 3-2 assurée dès le double de samedi - le premier match de Mahut qui s'en est bien sorti -. Arnaud Clément et ses hommes joueront contre d'autres voisins, les Britanniques en quarts de finale. Sonnés et critiqués l'année dernière, les Bleus ont prouvé qu'ils étaient prêts à se remettre au travail.

Vidéo : le double français a fini le travail

"Peut mieux faire" : Martin Fourcade

Le conseil de classe est pointilleux et ne supporte pas le relâchement. C'est un peu dur de taper sur l'élève Martin, qui est si brillant depuis de nombreuses années, mais ses deux ratés samedi et dimanche ne pouvaient être oubliés. Douzième du sprint samedi, septième de la poursuite dimanche, Martin Fourcade nous a habitués à tellement mieux qu'on est en droit de se poser des questions. S'il peut se permettre le luxe de choisir ses courses désormais - il a d'ailleurs avoué que ces Mondiaux n'étaient pas sa priorité -, partir de Finlande sans une médaille individuelle - il a remporté l'argent sur le relais mixte vendredi - ferait tâche. 

"Se repose sur ses lauriers" : Zlatan Ibrahimovic

L'élève Zlatan est brillant. Et malheureusement il le sait un peu trop. Face à Lens samedi, il a montré son mauvais côté, celui nonchalant et désinvolte. Ok, il a marqué. Sur penalty. Mais le Suédois aurait pu mettre un triplé face à des faibles Lensois. Il a raté deux grosses occasions. En touchant la barre d'abord. Un manque de chance donc, mais la deuxième occasion quelques minutes plus tard, c'est lui tout seul qui est à blâmer. Sa tentative de louche a lamentablement échoué. Suffisant et très insuffisant. Le "Z" est talentueux mais à force de le savoir, il pourrait bien le faire oublier. Un réveil est attendu contre Chelsea mercredi.

"Trop bavard" : Andy Murray

Futur adversaire de la France en Coupe Davis, l'élève Andy aime bien faire des blagues. Et certaines peuvent mal finir. C'est ce qu'il s'est passé ce week-end lors du 1er tour de Coupe Davis contre les Etats-Unis. Andy passe à la télé, Andy rigole, car Andy est qualifié. Il chambre même son camarade Dominic Inglot, car ce dernier va bien faire la fête avec sa nouvelle copine rencontrée tout récemment. La journaliste s'empresse de se tourner vers Dominic afin de savoir qui sera l'heureuse élue. Dominic sourit, mais il est mal à l'aise, car sa "vraie" copine le regarde sûrement à la télévision. Moment gênant. Très embarrassant pour Dominic Inglot et Andy Murray. Donc Andy, chahuter et s'amuser c'est bien, mais parfois il vaut mieux se taire.

"Elève dissipé ": Nabil Fékir

Toute la semaine, on aura entendu parler du cas du petit Nabil Fékir. Critiqué par Hubert Fournier pour ses hésitations entre la sélection française et alégérienne qui le perturbent sur le terrain, il ne savait pas trop quoi faire. Indécis le Fékir. Vendredi, convoqué par Christian Gourcuff, on apprenait qu'il avait choisi les Fennecs. Une information qu'il a démentie. Il ne prendrait sa décision que fin mars. Puis dimanche, après son festival contre Montpellier, volte-face, une nouvelle tendance se dégageait : Fékir aurait opté pour les Bleus. Le milieu de terrain devrait arrêter de faire parler de lui pour l'instant, ou seulement par ses actes sur le terrain.

Benoit Jourdain @BenJourd1

Omnisport