Des cas suspects remontant aux JO 2004

Publié le

Le Comité international olympique a repéré une demi-douzaine de cas suspects lors de la centaine d'analyses antidopage complémentaires pratiquées sur les échantillons prélevés lors des jeux Olympiques d'Athènes en 2004. L'organisme a jusqu'à la date butoir du 29 août, soit la période de prescription de huit ans fixée par le code mondial antidopage, pour prendre des sanctions éventuelles.

Christian Grégoire

Omnisport