De gros retards sur les chantiers des JO 2014 de Sotchi

De gros retards sur les chantiers des JO 2014 de Sotchi

Publié le , modifié le

Cela devient chose courante. Comme pour les Jeux d'Athènes (2004), ceux de Turin (2006), et les prochains Jeux de Rio en 2016, les chantiers connaissent d'importants retards en vue des jeux Olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi. Plus choquant encore, certains sites ne devraient finalement pas être construits, rapporte vendredi le quotidien économique Vedomosti.

Se basant sur le rapport annuel de la Cour des comptes russe, Vedomosti dresse un constat pour le moins inquiétant, à tout juste deux ans de l'ouverture des JO d'hiver organisés dans le Sud de la Russie. Le 5 janvier dernier, une réunion à huis clos -avec la présence du président russe, Dmitri Medvedev- avait déjà eu lieu, évoquant des problèmes d'investisseurs privés. Jeudi, c'est le très officiel rapport de la Cour des comptes russe qui a été transmis à la Douma, et le constat est plutôt inquiétant. La chambre basse du Parlement russe a pu apprendre que 76 sites sur 393 au total sont en retard sur le calendrier. Et les soucis financiers ne sont pas les uniques causes des retards.

Lorsque l'on regarde le site officiel de Sotchi2014, on peut être surpris de voir un sujet vidéo affirmant haut et fort que "la construction olympique est en bonne voie". Seul problème, cette vidéo date du 25 octobre 2010...

La conception même des infrastructures, et le manque d'organisation sur les chantiers ont été également pointé du doigt par le vice-premier ministre Dmitri Kozak, chargé de superviser les  travaux. Pour rattraper le retard, le nombre d'ouvriers pourrait passer de 56.000 à 70.000 personnes. Mais du côté de la piste de bobsleigh et du grand stade -lieu de la cérémonie d'ouverture- l'heure est aux ajustements plus conséquents. Les deux infrastructures ont un point commun, elles doivent toutes deux être bâties par la même entreprise publique Olimpstroï. Cette dernière a été contrainte de repousser au mois de mars les premiers essais sur la piste de bobsleigh. Pire encore, l'idée du toit semi-ouvert du stade, qui faisait partie du dossier de candidature et qui a donc en partie convaincu les membres du CIO à l'heure de l'attribution de ces JO pourrait être purement et simplement abandonnée. Abandonnés également, les projets du nouveau port de Sotchi, et probablement aussi celui d'une grande centrale électrique...

Romain Bonte