Coronavirus : Le sport italien en quarantaine

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Le match Inter Milan-Sampdoria a été reporté en raison de l'épidémie de coronavirus
Le match Inter Milan-Sampdoria a été reporté en raison de l'épidémie de coronavirus | Xinhua News Agency/Newscom/MaxPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Alors que la propagation du coronavirus a fait sept morts et contaminé plus de 229 personnes en Italie, les conséquences se font sentir dans le monde du sport avec notamment le report de quatre matches de la 25e journée de Serie A ce week-end. Le football n'est pas le seul sport touché, et l'Italie s'interroge désormais sur la suite du calendrier.

L'Italie sous haute surveillance. Alors que le coronavirus connaît une croissance exponentielle (près de 230 personnes contaminées, 7 morts) dans la Botte, le nord du pays transalpin vit désormais en quarantaine. Ecoles et universités fermées au moins jusqu’au 1er mars, offices religieux annulés, monuments fermés : tous les pans de la société italienne sont touchés, et le sport ne fait pas exception.

Dimanche en fin de matinée, le club du Torino - pensionnaire de Serie A - a annoncé le report à une date ultérieure de son match prévu l'après-midi face à Parme, pour le compte de la 25e journée de championnat. Un report qui fait grimper à quatre le nombre de matches repoussés puisque Atalanta Bergame-Sassuolo, Hellas Vérone-Cagliari et Inter Milan-Sampdoria Gênes ont aux aussi été reprogrammés. 

à voir aussi Coronavirus : quatre matches reportés en Serie A Coronavirus : quatre matches reportés en Serie A

Tennis et rugby touchés

Mais le football d'élite n'est pas le seul sport concerné, et dimanche dans la matinée, le Comité olympique italien (Coni) avait indiqué avoir demandé, sur instruction du gouvernement, le report de toutes les compétitions sportives prévues dimanche dans les régions Lombardie et Vénétie. Ces deux régions du nord du pays sont celles où ont été recensées la majorité des nouvelles contaminations. Turin, où devait se disputer le match de Serie A reporté dimanche, se trouve dans la région Piémont, également dans le nord de l'Italie. Au moins six cas de nouveau coronavirus y ont été confirmés.

La finale du tournoi ATP Challenger de Bergame (Lombardie) a également été annulée. L'Ukrainien Illya Marchenko et le Français Enzo Couacaud, ont tous les deux reçu les points ATP et le prize-money normalement attribués au finaliste. En rugby, le match du Tournoi des six nations féminin entre l'Italie et l'Ecosse, prévu dimanche à Legnano en Lombardie, à quelques kilomètres au nord de Milan, a lui aussi été reporté à une date qui reste à définir.

Samedi, une décision similaire avait été prise pour le match de football de Serie B (2e. div.) Ascoli-Cremonese et pour plusieurs rencontres de Serie C (3e div.). Et les médias sportifs italiens s'interrogent désormais sur la suite du calendrier, très chargé notamment pour les équipes de football du nord du pays, l'Inter Milan en tête.

Seulement un début ?

Le club milanais doit ainsi recevoir jeudi les Bulgares de Ludogorets en 16e de finale retour de Ligue Europa et la Gazzetta dello Sport avance l'hypothèse d'un match organisé à huis-clos, voire sur terrain neutre. Le week-end prochain, deux matches de Serie A sont aussi programmés dans les régions les plus touchées par le nouveau coronavirus : AC Milan-Genoa dimanche à 18h00 et le choc du championnat entre la Juventus et l'Inter dimanche à 20h45. Devant la difficulté de trouver des dates disponibles pour disputer ces rencontres si elles devaient être reportées, la Gazzetta évoque également la possibilité de les jouer à huis-clos.

AFP

Omnisport