Anaïs Chevalier a été parfaite sur le sprint de Nove Mesto
Anaïs Chevalier | JURE MAKOVEC / AFP

Chevalier, Lyon, Bleues, PSG : les tops et les flops du week-end

Publié le , modifié le

Handball, football, biathlon ou encore ski alpin : le week-end sportif a été chargé !

Les Tops 

► Anaïs Chevalier 

Anaïs Chevalier dans la cour des grands ! A 23 ans, la biathlète française a remporté samedi sa première victoire en Coupe du monde lors de la poursuite de Nove Mesto. En République tchèque, Chevalier a dominé l'Italien Dorothea Wierer et Tatiana Akimova pour terminer en tête des 10 kilomètres de course. La veille, la Russe l'avait privée d'un succès sur le sprint. Anaïs Chevalier était forcément satisfaite à l'arrivée : "Je n'avais rien à perdre et je me suis découvert des capacités qui devaient être bien enfouies. C'est fou. Je n'ai pas l'impression d'avoir fait une course, je me suis amusée. C'est trop bien."

► Martin Fourcade

Le biathlon français va bien ! Et son roi Martin Fourcade porte toujours aussi bien la couronne. Auteur d'un doublé en individuel il y a une semaine à Pokljuka (Slovénie), il a fait mieux en République tchèque avec trois victoires. Le sprint jeudi, la poursuite samedi et le mass start dimanche, Fourcade a écoeuré ses adversaires, le Russe Anton Shipulin en tête (deux fois deuxième). Depuis le début de saison, une seule course individuelle (sur huit) lui a échappé. Au classement de la Coupe du monde, il compte 158 points d'avance sur Shipulin. 

► L'Olympique Lyonnais

Les vagues lyonnaises ont submergé le Rocher ! Monaco et sa meilleure attaque d'Europe ont concédé face aux Gones leur troisième défaite de la saison. Face au PSG, fin novembre, Lyon n'avait été au niveau que 45 minutes et s'était fait piégé en fin de match (défaite 2-1). Contre Séville, il y a deux semaines, ils avaient dominé sans marquer et quitté la Ligue des champions avec des regrets. Hier soir, ils ont réussi un match complet, aidés par l'expulsion de Benjamin Mendy en première période (voir flops). Bousculés en tout début de match, ils se sont appuyés sur l'homme du moment, Mathieu Valbuena (un but à la 65e, une passe décisive pour Rachid Ghezzal à la 29e), pour retourner la situation. Tremblants après la réduction de l'écart de Tiemoué Bakayoko (70e), ils ont pu compter sur l'inévitable Alexandre Lacazette (87e) pour assurer la victoire. Lyon revient à cinq points de la troisième place de Ligue 1, avec un match en retard, et Monaco laisse 4 points d'avance à Nice en tête du classement. 

Le Top rageant 

► Les Bleues du handball

L'équipe de France de handball a terminé les Championnats d'Europe par une victoire... mais pas celle espérée. Vaincues par la Norvège vendredi (16-20), les Bleues ont dû se contenter de la petite finale face au Danemark (25-22). Deuxièmes des Jeux Olympiques cet été, les joueuses d'Olivier Krumbholz concluent une grande année qui laissera forcément un goût amer. Deux podiums majeurs, mais aucun titre. 

Les Flops

► Benjamin Mendy

L'hiver est bien installé mais cela n'a pas empêché Benjamin Mendy d'avoir un coup de chaud. A la 39e minute du match contre Lyon, le latéral de Monaco a décidé de communiquer de façon non-verbale avec le Lyonnais Corentin Tolisso. D'un coup de pied dans le mollet, vu par l'arbitre-assistant. Immédiatement expulsé, Mendy a pu rentrer aux vestiaires avant tout le monde. Au-delà de l'infériorité numérique, ce départ précipité a semblé perturber Monaco mentalement. Crispés, ils se sont montrés bien moins tranchants qu'à leur habitude. Et ils auraient pu perdre d'autres joueurs sur des crises de nerfs, comme Danijel Subasic. Le gardien, après un penalty concédé par Fabinho, a passé son énervement sur Mathieu Valbuena. Ce qui n'a pas empêché le Croate de détourner ensuite la tentative de Lacazette. 

► Le PSG

La fin de 2016 est décidément difficile pour le Paris Saint-Germain. Après le nul à Ludogorets (2-2), la claque à Montpellier (0-3), les Parisiens se sont inclinés à Guingamp (1-2). Ils comptent maintenant sept points de retard sur Nice et quatre sur Monaco. Rien d'insurmontable non, mais de quoi s'inquiéter. Les recrues de cet été (notamment Ben Arfa, Jesé et Krychowiak) ne donnent pas satisfaction. Le crédit d'Unai Emery, lui aussi arrivé cet été, semble bientôt épuisé. Pour des fêtes plus tranquille, il faudra s'imposer contre Lorient mercredi. Et peut-être trouver de beaux cadeaux au pied du sapin, comme le champion du monde allemand Julian Draxler. 

► Alexis Pinturault

Qualifier le week-end d'Alexis Pinturault de flop est évidemment excessif. Sur le podium des neufs derniers Géants disputés (six victoires, dont deux cette saison), le skieur français n'a pas terminé hier à Alta Badia (Italie). Après une première manche ratée, Pinturault a tout tenté pour refaire son retard, trop tenté, et il a chuté. Il a ensuite vu l'Autrichien Marcel Hirscher s'imposer devant le Français Mathieu Faivre et l'Italien Florian Eisath. Mais Alexis Pinturault a l'occasion de se rattraper ce soir, lors du géant parallèle d'Alta Badia, et enfin décrocher un premier succès sur la piste de la Gran Risa. 

francetv sport @francetvsport

Omnisport