"Je suis Charlie"
Le monde sportif le scande: "Je suis Charlie" | DR

Charlie Hebdo: la vague de mobilisation continue dans le monde sportif

Publié le , modifié le

Au lendemain de la tuerie dans les locaux de Charlie Hebdo, le monde sportif continue sa mobilisation et les démonstrations de solidarité. La Fédération française de football a demandé que soit respectée une minute de silence sur tous les terrains de France, des professionnels aux amateurs, ce week-end. Idem en rugby, basket... Et dans tous les clubs, sur tous les terrains, "je suis Charlie" se propage.

"La Fédération française de basket-ball présente ses plus sincères  condoléances aux familles des victimes de l'attentat d'hier (mercredi)", a  déclaré le président de la Fédération française de basket-ball Jean-Pierre Siutat. "Elle souhaite s'associer à l'élan de solidarité nationale et demande à  l'ensemble de nos clubs de faire observer, ce week-end, avant chaque rencontre,  une minute de silence. Les valeurs de notre sport et du sport  en général doivent contribuer à lutter contre toutes les formes de barbarie et  à préserver l'unité nationale dont nous avons tous besoin."

La home page du site internet du Stade Français
La home page du site internet du Stade Français

Des communiqués de ce genre sont très nombreux. La Fédération française de football avait, auparavant, fait une annonce similaire en demandant "d'observer une minute de  silence sur tous les terrains de l'Hexagone, ce week-end, lors des rencontres  des compétitions nationales, régionales et départementales". Toutes ces marques de solidarité étaient déjà apparues mercredi soir, avec une minute de silence et une Marseillaise entonnée à Lille en marge du match de L1 entre le LOSC et Evian-Thonon, ou ces applaudissement nourris à Beaublanc avant le match entre le CSP Limoges et le PAOK Salonique. La nuit n'a pas ralenti le mouvement.

Même à l'autre bout de la planète, sur les pistes du Dakar, "je suis Charlie" avait sa place, comme aussi en Espagne où le quotidien sportif Marca faisait sa Une avec les lettres en bleu-blanc-rouge, et une photo d'une des manifestations parisiennes. 

Vidéo: Extrait de l'émission Bivouac du mercredi 7 janvier

Dans les clubs aussi, les manifestations sont nombreuses. L'AS Nancy-Lorraine a fait floquer son maillot avec "Je suis Charlie" sur la poitrine, tandis que les pupitres en conférence de presse sont tous ornés de cette même inscription, que ce soit devant le président du RCT, Mourad Boudjellal, de l'entraîneur de Marseille Marcelo Bielsa, du sélectionneur de l'équipe de France de hand Claude Onesta, du joueur stéphanois Renaud Cohade...

Marcelo Bielsa en conférence de presse le 8 janvier
Marcelo Bielsa en conférence de presse le 8 janvier

 Marcelo Bielsa en conférence de presse le 8 janvier (TWITTER @OM_OFFICIEL)

Les joueurs ont également posé avec cette pancarte, comme les rugbymen de Grenoble ou les footballeurs de St-Etienne ou Nice. Partout, un même élan. La première page des sites internet sont également ouverts sur ce "Je suis Charlie". Au sommet d'une montagne enneigée, Marion Rolland, championne du monde de descente en 2013, a sans doute réalisé le plus beau cliché, ce matin.

Et certains ont même fait un montage pour proposer une action encore plus symbolique.

Omnisport