Brink 550
Brink | Bethesda Softworks

Brink sort du rang

Publié le , modifié le

Vous rêvez d’un western futuriste post-apocalyptique ? Bingo, Brink (Bethesda Softworks) vient de sortir du rang pour enrichir votre ludothèque.

Sauvons l’Ark ! C’est grossièrement ce qu’on pourrait dire pour résumer le titre. L’Ark, est un territoire flottant qui sert de point de chute à de nombreux réfugiés climatiques. Ce n’est toutefois pas le paradis car, entre habitants de la première heure, révolutionnaires et forces de l’ordre, la tension ne fait que s’accroître dangereusement. L’arche était prévue pour 5000 personnes, on en dénombre dix fois plus. Au commencement, il faudra donc choisir son camp, c’est-à-dire sa campagne de missions, et créer son personnage. L’éditeur avait promis des gueules taillées à la serpe et patibulaires, on est servi !

Il n’y a plus qu’à déambuler dans ce décors surréaliste et dégainer quand l’occasion de présente. Assez souvent, FPS oblige. Les missions principales sont assez simples puisqu’il vous faudra protéger des personnes, des véhicules, faire sauter une cible ou encore pirater un central ennemi. Brink est un jeu basé sur le travail en équipes. Les différentes classes de personnages (soldat, médecin, ingénieur et opérateur) sont là pour vous aider à remplir vos objectifs. Votre arsenal de guerre et votre expérience peuvent s’améliorer au cours du jeu et donneront plus de sel à votre quête. On notera enfin quelques défauts sur le graphisme. En dehors de personnages très réussis et d’une vraie touche originale, on ressort déçu par le rendu des décors et une certaine lenteur à l’affichage. Heureusement, une mise à jour datant du 16 mai dernier corrige certains de ces problèmes. Mieux vaut tard que jamais.

Brink est un jeu Bethesda Softworks
Il est disponible sur Xbox 360 (version testée), PS3 et PC

Omnisport