Anne Roumanoff : "L'atmosphère de Roland-Garros est unique"

Publié le , modifié le

Auteur·e : Nelson Monfort
Anne Roumanoff
Anne Roumanoff au Village de Roland-Garros en 2019 | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Humoriste, comédienne, chroniqueuse, Anne Roumanoff est une figure populaire de la scène française. Obligée d'arrêter son métier d'artiste pendant le confinement, cette hyperactive s'est tout de suite mobilisée pour soutenir le personnel soignant. Elle explique ce nouveau combat à Nelson Monfort...

Comment avez-vous vécu cette période inédite ?
Anne Roumanoff : "Je n'ai pas eu le temps de me reposer, j'ai créé une association pour aider les soignants. Nous avons démarré à 5, aujourd'hui nous sommes 50 ! Ça m'occupe environ 10h par jour. Cette période est passée très vite."

Comment peut-on entrer en contact avec l'association ?
AR : "Ça s'appelle Solidarité avec les soignants. Tout le monde peut nous contacter par mail, sur Facebook, sur Twitter, sur Instagram. Nous faisons des ventes aux enchères pour récolter des fonds."

Quels sont les objets que l'on trouve pour cette vente aux enchères ?
AR : "Nous avons reçu beaucoup de dons des artistes. Une guitare de Carla Bruni, des places pour le spectacle de Gérard Depardieu, des lunettes d'Isabelle Adjani, des places pour Gad Elmaleh. Il y a aussi beaucoup de cours de chant ou d'écriture (NDLR : le lien de la vente aux enchères)

Qui sont les personnes qui vous ont rejoints ?
AR : "Il y a beaucoup d'anonymes, très peu de gens connus. Sinon, les artistes ont été très généreux pour soutenir la cause : Elie Semoun, Michèle Bernier, Isabelle Nanty, Patrick Bruel… C'est formidable. Alain Chabat aussi va faire plein de trucs!"

Avez-vous contacté des sportifs ?
AR :
"Je ne suis pas très sportive ! (Rires) Mais on a eu Patrice Martin qui donne un cours de ski-nautique, des maillots de football de Luis Fernandez, un maillot de handball de Thierry Omeyer."

Ce projet va-t-il se poursuivre au-delà de la crise sanitaire ?
AR : "J'ai toujours été sensibilisée aux causes humanitaires, j'ai déjà fait partie d'une association mais je n'ai jamais dirigé quelque chose de ce genre. Mais lorsque je vois tout ce qu'on fait en deux mois avec une équipe de 50 personnes… C'est pour ça que ça serait dommage d'arrêter après la crise. On essaye d'équiper les salles de repos des infirmiers et infirmières. On veut offrir du réconfort aux personnels soignants. On veut vraiment être aux petits soins des soignants."

Quel est l'événement de sport qui vous manque le plus ? 
AR :
"Roland-Garros, sans hésiter. Même si je ne suis pas une grande fan de tennis, j'aime l'atmosphère qui s'y dégage. Particulièrement un jour de finale, c'est vraiment une expérience particulière". 

Quel est votre joueur préféré ?
AR : "Rafael Nadal évidemment, il est vraiment impressionnant, un vrai champion. J'aimais beaucoup Yannick Noah ou Wilander !"

Quelles sont les prochaines échéances à venir ?
AR : "J'ai une centaine de dates reportées ou annulées. Je suis un peu sceptique vis-à -vis de l'occupation d'un siège sur deux. Lorsque l'on fait rire les gens, on a besoin d'une salle pleine ! Je ne sais pas ce que ça va donner. Je vais peut être changer le fond de mon spectacle aussi, je ne sais pas ce que ça peut m'inspirer. Je verrai bien sur scène."

Nelson Monfort n_monfort

Omnisport