Perche Romain Mesnil saut vu d'en bas 2009
Le saut de Romain Mesnil | AFP - Dennis

Objectif trois médailles pour l'athlé bleu

Publié le , modifié le

Les Mondiaux de Daegu débutent samedi et l'équipe de France espère confirmer son superbe euro barcelonais de juillet 2010. La moisson de médailles ne sera évidemment pas la même (18 dont 8 en or) mais les Bleus entendent faire au moins aussi bien qu'aux Mondiaux de Berlin en 2009 (une breloque d'argent et deux de bronze). Renaud Lavillenie (perche) et Yohann Diniz (50 km marche) visent l'or.

La délégation française sera emmenée par ses fers de lance Christophe Lemaitre, qui triplera sur 100, 200 et 4x100 m, Renaud Lavillenie et Romain Mesnil (perche), Yoann Diniz (50 km marche) et Romain Barras (décathlon). Lemaitre peut croire en ses chances sur le demi-tour davantage que sur 100 m où la concurrence est plus relevée avec notamment Bolt, Powell et Dix. Le Champion d'Europe de la distance peut également convoiter un accessit sur le relais où les Français ont souvent brillé. Romain Barras, sacré au niveau continental, sait qu'il sera difficile de monter sur le podium sur le décathlon, surtout après une saison tronquée par les blessures, mais le Nordiste y croit. 

Les perchistes au sommet ?

Restent les trois meilleures chances chez les hommes avec au premier chef les perchistes. Sur le podium mondial il y a deux ans (Mesnil avait terminé 2e devant Lavillenie), les successeurs du regretté Pierre Quinon tenteront de lui rendre hommage en montant très haut, pourquoi pas sur la plus haute marche. Enfin, Yohann Diniz sait que la marche reste une épreuve aléatoire. Mais dans un bon jour, le Rémois semble intouchable. Derrière, ce sera plus difficile notamment pour Mehdi Baala (1500 m) et Mahiedine Mekhissi (3000 m steeple). Les deux athlètes sont passés bien près d'une suspension en raison de leur bagarre à l'arrivée du 1500 m de la réunion de Monaco le 22 juillet. Ils ont finalement échappé au pire et rêvent d'une médaille même si ce sera très dur face aux Africains. Le grand absent sera le champion du monde et d'Europe en salle Teddy Tamgho (triple saut), blessé (cheville) alors qu'il était le favori annoncé du concours.

Chez les femmes, les chances tricolores sont quasi nulles en ce qui concerne les titres. Pour un éventuel podium, il faudra miser sur les relais. Sinon, Antoinette Nana Djimou croit en ses capacités sur l'heptathlon, Myriam Soumaré sur 200 m (malgré la concurrence très forte) et Stéphanie Falzon souhaite créer la surprise au marteau.