Noens: "Mes preuves à faire"

Noens: "Mes preuves à faire"

Publié le

Régulière la saison dernière avec cinq Top 10 mais aucun podium, Nastasia Noens est consciente qu'il lui faut franchir un palier cette année, et elle a beaucoup travaillé physiquement: "Sur une manche, j’arrive à accrocher les meilleures. Mon ski demande tellement d’engagement, qu’il y a toujours une petite faute qui m’empêche de jouer sur les deux manches", constate-t-elle. "J'ai mes preuves à faire", estime la slalomeuse qui vise le podium aux Mondiaux.

- Que vous manque-t-il encore pour atteindre le niveau des meilleures en slalom ?
Nastasia Noens:
"Sur une manche, j’arrive à accrocher les meilleures. Mon ski demande tellement d’engagement, qu’il y a toujours une petite faute qui m’empêche de jouer sur les deux manches. Physiquement, j’avais du mal à finir les manches l’an dernier. Là, j’ai beaucoup travaillé ces secteurs cet été. On se dit souvent que je vais passer le cap. C’est sur les skis que j’aurai la réponse. J’espère que c’est réglé. On a mis l’accent sur l’aérobie, on a fait des entraînements plus durs, plus intenses, comme lors du premier stage à Ushuaïa, où on s’entraînait matin et après-midi, et quand on rentrait on faisait encore du sport. Cela fait partie du jeu pour qu’on ait moins de difficultés sur les courses de l’hiver."

- Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans le slalom ?
N.N.:
"La vitesse. Il ne faut pas réfléchir, il faut envoyer de haut en bas. Souvent, les courses sont en nocturne, et j’adore ça. Le rythme me correspond parfaitement avec un lever tard, un peu de sport et une atmosphère très particulière, une ambiance incroyable."

"Un Globe, c'est magnifique"

- Avez-vous une piste préférée ?
N.N.:
"Flachau. Et ce n’est pas parce que j’ai fait mon podium là-bas. C’est parce que c’est en nocturne, avec un monde incroyable, et c’est un sprint, la course la plus courte de l’hiver. C’est parfait pour moi (rires)."

- Quelles sont vos ambitions cette saison ?
N.N.:
"Une victoire. Une ou plusieurs. Ce n’est pas l’objectif, mais plutôt le cap à garder pour être plus souvent sur les podiums. Depuis quelques temps, je suis tout le temps là, dans les Top 10, mais je n’ai fait qu’un podium. J’ai mes preuves à faire. La Coupe du monde reste très importante. Ce seront mes 3e Mondiaux à Schladming, et j’ai les cartes en main pour aller chercher cette médaille. Entre championne olympique et avoir un Globe de Cristal, je préfère le Globe car c’est la régularité de toute une saison. Avoir un Globe, c’est magnifique."

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze