Jérémy Stravius
Jérémy Stravius retrouve les sommets | ALAIN JOCARD / AFP

Stravius, Muffat et Manaudou au rendez-vous

Publié le , modifié le

La 3e journée des championnats d’Europe en petit bassin à Chartres a parfaitement débuté pour l’équipe de France. Les chefs de file Jérémy Stravius, Camille Muffat, Florent et Laure Manaudou ont donné le ton en séries. Il faut s’attendre à une nouvelle récolte de médailles pour les tricolores.

Le petit bassin de Chartres continue de vibrer. Les journées se suivent et les Français continuent d’apporter de l’eau au moulin. La récolte s’annonce même exceptionnelle si on se fie aux séries de la matinée. Plus à l’aise sur le 50m dos que sur le 100m, Laure Manaudou a livré une de ses meilleures prestations. Meilleur temps des séries en 27.15, elle s’annonce comme une candidate sérieuse au titre. « Cette course me tient à cœur parce que je sais que je ne vais pas avoir mal, a expliqué Manaudou. Avec le travail à l’entraînement sur le côté technique, j’ai réussi à m’améliorer donc je suis contente de voir mon temps de ce matin. » Seule incertitude, l’enchaînement demi-finale et finale qui va peser dans les jambes de Laure Manaudou. « Je n’ai pas l’habitude de nager deux épreuves dans l’après-midi. C’est rapproché, on va voir ce que ça donne. »

Muffat entre en lice

Camille Muffat n’a pas les jambes lourdes. La nouvelle star de la natation française a parfaitement maîtrisé sa première course individuelle dans cet Euro. Elle a dominé le 400 m sans difficulté et devrait accrocher l’or si tout va bien. Le record du monde sera-t-il à la clé ? Muffat y songe… En difficulté depuis son titre mondial sur 100m dos en 2011, Jérémy Stravius retrouve lui ses sensations. Médaillé d’or en relais 4X50m , en 50 m dos et argenté sur le 200m quatre nages, l’Amiénois veut poursuivre sa moisson dans sa discipline de prédilection.

Stravius au point, Manaudou sur sa lancée

En meilleure forme qu’Angers la semaine dernière, Stravius a dominé les séries du 100m dos et veut enfoncer le clou cet après-midi en demi-finale. « Je voulais mettre en place mes coulées ce matin pour voir si j’étais plus au point qu’à Angers, si je tenais les quatre (longueurs) à quinze secondes. Au bout de cinquante mètres je me suis senti bien sur mes jambes. J’ai attendu la dernière longueur pour pousser vraiment et relâcher les dix derniers mètres. Un bon temps, une belle nage mais je peux encore beaucoup mieux faire. » Il sera accompagné de Benjamin Stasiulis, deuxième temps des séries. Très en vue depuis deux jours, Florent Manaudou reste en haut de l’affiche. Deuxième des séries du 50m brasse, le nageur de Marseille fonce vers une nouvelle médaille.