Ruta Meilutyte
Ruta Meilutyte | LEON NEAL / AFP

Ruta Meilutyte, championne olympique à 15 ans, retraitée à 22

Publié le

Championne olympique de la brasse en 2012 à seulement 15 ans, Ruta Meilutyte a annoncé ce mercredi qu’elle prenait sa retraite sportive. La Lituanienne de 22 ans avait reconnu souffrir de dépression en 2018.

C’est une comète qui a traversé la natation mondiale. Aux Jeux Olympiques de Londres 2012, Ruta Meilutyte avait surpris son monde en remportant l’or sur le 100m brasse à 15 ans seulement. Sept années plus tard, celle qui a admis souffrir de dépression en 2018, met fin à sa carrière sportive.

"Je suis prête à commencer un nouveau chapitre de ma vie. Merci à tous ceux qui m'ont soutenue sur cette route", déclare-t-elle dans un communiqué en précisant vouloir reprendre ses études et "vivre des choses simples, grandir, mieux (se) connaître et mieux connaître le monde".

Une dépression et trois "no-show"

Jusqu’au bout la carrière de la Lituanienne aura donc pris des chemins peu habituels. Quand elle est arrivée à Londres en 2012, personne ne l’a connaissait vraiment et c’est pourtant elle qui décrochait l’or sur 100m brasse. Un an plus tard, aux Mondiaux de Barcelone, Meilutyte confirmait avec l’or toujours sur le 100m et l’argent sur le 50m.

Il y a deux semaines, la Lituanienne avait été notifié de trois “no-show” lors de contrôle antidopage les 22 avril et 19 août et le 28 mars dernier. Sa Fédération avait évoqué des “négligences à répétition dans le processus de localisation”. Meilutyte, elle, préparait sa défense mais elle revenait surtout de loin puisqu’elle avait assurée souffrir de dépression en 2018. Aux Mondiaux en petit bassin en décembre en Chine, elle n’avait pas atteint la moindre finale.

C’est donc avec un titre olympique, un titre de championne du monde et 16 médailles internationales que Ruta Meilutyte prend sa retraite. Son nom vient se joindre à la longues listes des athlètes de haut niveau victimes de dépression. Elle a décidé, pour son bien, d’explorer de nouveaux horizons.