Muffat Retraite
Camille Muffat tout sourire après son sacre olympique à Londres en 2012 | LEON NEAL / AFP

Retraite sportive: Camille Muffat met un terme à sa carrière à l'âge de 25 ans

Publié le , modifié le

Camille Muffat, championne olympique du 400m à Londres en 2012, a décidé de mettre un terme à sa carrière à 25 ans. La nageuse de l'ONN a expliqué ce "choix de maturité" dans L'Equipe samedi en évoquant un "différend" avec son entraîneur Fabrice Pellerin.

Il fallait veiller tard vendredi soir. Par le biais d'un communiqué de son agent, Camille Muffat a annoncé qu'elle mettait un terme à sa carrière. Une nouvelle inattendue pour cette nageuse de 25 ans, triple médaillée à Londres, à six semaines seulement des championnats d'Europe de Berlin (18-24 août). La Niçoise, pour expliquer cette décision, évoque un "différend" avec son entraîneur Fabrice Pellerin, peu avant l'Open de France le week-end dernier. "C'est entre nous comme plein d'autres choses, bonnes ou mauvaises, a-t-il ajouté dans les colonnes de L'Equipe samedi. Mais je le mentionne parce que c'est un déclencheur."

Un mal-être qui remonte à plus loin d'après Pellerin, qui avait déjà perdu Yannick Agnel il y a un an. "Je pense qu’elle avait ça en elle depuis plusieurs mois, peut-être même depuis l’après Jeux, a-t-il pour sa part concédé. Mais je ne l’ai pas du tout senti." Pendant ces huit longues années, Muffat a ravi pas moins de 18 médailles. Dont un titre de championne olympique sur le 400m de Londres, là-même où elle a obtenu l'argent sur le 200m et le bronze lors du relais 4x200m. Elle compte aussi quatre records de France (200m, 400m, 200m 4 nages et 400m 4 nages).

Muffat n'exclut pas de replonger un jour

Après une semaine de réflexion, durant laquelle elle ne s'est pas mise à l'eau, Camille Muffat a donc choisi d'arrêter : "J’ai réfléchi toute la nuit à ce que je voulais pour moi, ma carrière, mon bien être (…) Je suis à un moment de ma vie où des choses qui se disent, qui pouvaient être normales avant, ne le sont plus pour moi. J’assume de ne pas tout accepter, de tout remettre en question." Même si elle convient qu'il s'agit d'une décision "soudaine", l'ex-nageuse de l'Olympic Nice Natation s'est félicitée de ce "choix de maturité, (sa) décision la plus adulte".

Interrogée sur sa reconversion, Muffat a assuré avoir des "pistes" auprès de la Fédération française et de l'ONN. Elle n'écarte pas pour autant l'idée de replonger un jour. "Il ne faut jamais dire jamais, a-t-elle déclaré en citant les exemples de Michael Phelps, Laure Manaudou ou encore Ian Thorpe. Bien sûr, je suis jeune et c’est peut-être une erreur. Mais je ne pense pas le regretter (…) Aujourd'hui, je suis sûre de moi. Je suis maîtresse de ma vie."