Report des JO 2020 - Florent Manaudou : "Ça n'aurait pas été des Jeux équitables"

Publié le , modifié le

Auteur·e : Alexandre Boyon
Florent Manaudou effectue son grand retour
Florent Manaudou effectue son grand retour | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Florent Manaudou avait notamment mis fin à sa retraite des bassins pour conquérir une nouvelle médaille olympique à Tokyo cet été. L'annonce du report des Jeux Olympiques, en raison de la pandémie du Covid-19, bouleverse forcément ses plans. Mais le sprinteur marseillais, champion olympique du 50m nage libre en 2012 et vice-champion olympique à Rio en 2016 n'en perd pas ses ambitions, ni son envie de poursuivre un an de plus sa quête olympique.

- Florent, les Jeux sont repoussés d’un an. Votre réaction ?
Florent Manaudou : "Je pense que c’est la bonne décision qui a été prise par le CIO. C’était le mieux à faire pour tous les sportifs et moi ça me permet d’avoir quelques mois voire une année de plus pour pouvoir m’entraîner."

à voir aussi Report des JO 2020 - Teddy Riner : "Il vaut mieux rester en vie que risquer sa vie pour aller aux JO" Report des JO 2020 - Teddy Riner : "Il vaut mieux rester en vie que risquer sa vie pour aller aux JO"

- C’était important de prendre au plus vite cette décision vous qui vous entraîniez en Turquie ?
F.M: "Oui, c’est vrai, en Turquie nous étions en vase clos, donc on était en train de prendre peur et cogiter en voyant la situation en Italie, le nombre de morts, le nombre de cas contaminés, les piscines fermées, l’arrêt des sélections, etc... Bref, on a finalement décidé de rentrer avant que toute l’Europe ne soit fermée et aujourd’hui, ça nous fait du bien de savoir où regarder et d’avoir une autre période en tête désormais pour les Jeux." 

- Faire les Jeux dans 4 mois avec ces conditions de préparation, ça aurait vraiment biaisé les chances de certains ?
F.M. : "Oui, ça n’aurait pas été des Jeux équitables car personne ne s’entraîne de la même manière, il y en a qui ne s’entraînaient plus du tout, d’autres comme moi qui s’entraînaient un petit peu pour simplement se maintenir en forme, et enfin d’autres qui s’entraînaient dans des conditions normales donc cela aurait été vraiment inéquitable..."

à voir aussi Karabatic, Lavillenie, Lamote et d'autres sportifs tricolores saluent le report des JO de Tokyo Karabatic, Lavillenie, Lamote et d'autres sportifs tricolores saluent le report des JO de Tokyo

- Le monde de la natation, de la Fédération américaine à la FFN, a été plutôt à l’origine de l’initiative de ce report en prenant position en faveur très tôt. Vous en êtes fier ?
F.M. : "D’un côté oui, c’est une bonne chose pour notre sport. Mais je ne suis pas certain que ça a eu une importance particulière dans la décision finale."

- Vous étiez revenu pour les Jeux de 2020. On peut légitimement se poser la question si vous souhaitez continuer malgré le report ? C’est le cas.
F.M. :  "Oui, c’est le cas, je me régale dans ce que je fais, j’ai mon rythme, je suis hyper heureux dans ma vie, donc franchement je ne vois pas pourquoi je déciderais d’arrêter. Je suis très heureux et je pense que ça va me faire du bien à la tête, pas toucher l’eau pendant quelques semaines puis rempiler pour un an, ce n’est pas un problème, c’est même positif..."

Alexandre Boyon boyonalexandre