Yannick Agnel en plein effort
Yannick Agnel en plein effort lors de son record du monde du 400 m petit bassin à Angers, le 15 novembre 2012 | ALAIN JOCARD / AFP

Record du monde pour Yannick Agnel !

Publié le , modifié le

Yannick Agnel, champion olympique du 200 m nage libre à Londres, a battu le record du monde en petit bassin du 400 m libre en 3 minutes 32 secondes 25, lors de la finale des Championnats de France à Angers. La famille Manaudou a également assuré: Florent est devenu champion de France du 50m devant Grégory Mallet (22"24) et William Meynard (22"34), et Laure s'est imposée sur 100 m dos.

Agnel superstar

Yannick Agnel est insatiable ! La "grosse tête" de la natation tricolore, champion olympique du 200 m nage libre à Londres cet été, a battu le record du monde du 400 m libre en 3 minutes 32 secondes 25. Le précédent record (3:32.77) avait été établi par l'Allemand Paul Biedermann le 14 novembre 2009 à Berlin. C'était à l'époque des combinaisons en polyuréthane, interdites depuis le 1er janvier 2010.

"Je visais un temps proche du record du monde", a déclaré Agnel sur Eurosport, après le premier record du monde de sa carrière. "Maintenant, je ne me suis pas fixé de limites. J'ai des entraînements qui sont très durs. Jusqu'à la fin de la semaine, il me reste le 100 m, le 200 m et le 800 m". Après ces Championnats de France, qui s'achèveront dimanche, Agnel disputera les Championnats d'Europe en petit bassin à Chartres du 22 au 25 novembre. Le Niçois de 20 ans avait remporté trois médailles aux JO: deux d'or sur 200 m libre et le relais 4x100 m libre et une d'argent en relais 4x200 m libre.

L'entraîneur Fabrice Pellerin a estimé que ce record du monde était "quelque chose d'assez improvisé". "Yannick voulait battre son record de France en fait et battre le record de France, c'est se rapprocher d'un record du monde. Il s'est lancé ce défi 35 minutes avant la course. C'était vraiment frais", a raconté le coach. "On en a parlé mais un record du monde ne se fait pas juste sur un échange verbal. Viscéralement, il faut que ça suscite quelque chose. C'est quelque chose d'assez improvisé mais avec une base de préparation qui permet ça".

Les Manaudou en forme

Laure Manaudou a remporté la finale du 100 m dos en 58 sec 07/100es. La championne olympique 2004 a assuré sur une distance devenue sa course de prédilection depuis son retour au haut niveau il y a un an et demi. La triple championne du monde, âgée de 26 ans, n'avait plus pris part aux Championnnats nationaux en petit bassin depuis décembre 2008, dans ce même bassin d'Angers.

"Ce titre me tenait à coeur parce que ça faisait longtemps que je n'avais pas fait les championnats en petit bain. Il y a quand même de la concurrence, plus que je ne l'avais imaginé", a-t-elle souligné. La triple championne du monde s'est imposée en 58.07, devant Alexianne Castel (58.52) et Cloé Crédeville (58.80). "Il ne fallait pas traîner. En les voyant dans la course, ça m'a un peu affolée. J'étais crispée parce que j'avais mal aux jambes et que je voyais les autres à côté. Je ne connaissais pas ça avant parce que j'étais comme Camille Muffat qui est loin devant ses adversaires en France. Quand on arrive comme ça et qu'on n'est pas sûr de gagner, on s'inquiète un peu". 

Florent Manaudou: "Ca fait chaud au coeur"

La nageuse de 26 ans a été néanmoins satisfaite du chrono et "espère nager encore plus vite à Chartres", pour les Championnats d'Europe (22-25 novembre). "Ce titre n'a pas plus de valeur que les autres. C'est plus une mise au point par rapport à Chartres pour régler les derniers détails. Il me reste encore une semaine" a souligné la championne. Laure Manaudou a indiqué mercredi qu'elle prendrait sa décision "au feeling" après l'Euro-2012 à Chartres quant à la suite à donner à sa carrière.

En 20"86, soit la troisième meilleure performance mondiale de la saison, Florent Manaudou est lui devenu champion de France du 50m. En finale, le champion olympique de la distance (bassin de 50 m) a devancé Grégory Mallet (22"24) et William Meynard (22"34). "Ça fait plaisir, à la présentation, j'ai eu beaucoup d'applaudissements", a confié Florent Manaudou. "Ca fait chaud au coeur, ça donne encore plus envie de gagner. Champion de France, c'est quelque chose que je voulais même si c'est un peu sans mes copains sprinters, comme Amaury (Leveaux) qui n'a pas été qualifié, les autres blessés ou qui ont simplement arrêté comme Alain (Bernard). C'est cool d'avoir gagné mais il manquait quand même un petit quelque chose ce soir. Si j'arrive à faire le triplé (France-Europe-Monde), ce serait vraiment bien, ça commence bien".

La championne olympique 2012 sur 400 m libre, Camille Muffat , a remporté le 100 m libre en 52 secondes 73. Muffat a signé une belle victoire sur le sprint alors qu'elle est plus adepte du 200 m et 400 m libre.