Michael Phelps natation
Le nageur américain Michael Phelps | AFP - PATRICK HAMILTON

Quand Phelps se jette à l'eau... et livre ses confidences

Publié le , modifié le

Comme pour éradiquer ses anciens démons et confirmer sa renaissance, en espérant redevenir la terreur des bassins et l'un des favoris des JO 2016 à Rio, Michael Phelps s'est livré à de véritables confessions au magazine américain Sport Illustrated. Une véritable introspection sous forme de confidences, pour le nageur américain qui n'occulte rien de ses erreurs, et se dit prêt à de nouveau se jeter à l'eau.

A lire ses confidences, la date du 29 septembre 2014 est peut-être la plus importante dans la carrière de Phelps, le nageur aux 18 titres  olympiques.Elle ne correspond pourtant pas à une compétition, mais à son arrestation  pour conduite en état d'ivresse après une soirée arrosée dans un casino de  Baltimore (Maryland).  A la suite de cette arrestation --la deuxième pour des faits similaires avec celle à 19 ans en 2004 après les JO d'Athènes-- le sportif le plus titré de l'histoire olympique est resté cloîtré chez lui pendant cinq jours, la plupart du temps en pleurs et prostré sur lui-même.  "J'étais dans un endroit particulièrement sombre, je ne voulais même plus  vivre", explique-t-il à Sports Illustrated.

"Un électrochoc"

Quelques mois plus tôt, Phelps, alors âgé de 29 ans, avait décidé de reprendre, à la surprise générale, sa glorieuse carrière qu'il avait stoppée après les JO-2012 de Londres où il avait porté son palmarès olympique à 22 médailles. Ses premières apparitions en compétition sont encourageantes, mais Phelps  qui a replongé dans les bassins sous la direction de Bob Bowman, son entraîneur  de toujours, conserve son mode de vie de "retraité": sorties, alcool et jeux  d'argent qui ne font pas bon ménage avec la vie de sportif de haut-niveau. Cette arrestation pour conduite en état d'ivresse est un électrochoc pour sa  famille et ses proches. Poussé par son clan, Phelps décide de suivre un traitement pour soigner ses problèmes d'addiction dans une clinique privée. "C'est sans doute le moment où j'ai ressenti la plus grande peur de ma vie", admet le nageur aux 26 titres mondiaux et 36 records du monde.     Durant son séjour, il apprend que la Fédération américaine le prive, en  plus de sa suspension de six mois, des Championnats du monde 2015, qui devaient être son premier grand rendez-vous sur la route de Rio.

Un homme apaisé

Après 50 jours de soin, Phelps ressort transformé. Il renoue des liens, retrouve le plaisir des relations humaines et surtout, il fait la paix avec lui-même. "J'ai découvert beaucoup de choses sur moi-même que je savais déjà mais que je ne voulais pas gérer, en particulier le fait que je me voyais constamment comme un athlète et jamais comme un être humain", explique-t-il. A 30 ans, Michael Phelps est désormais un homme apaisé. Dans les bassins, il a retrouvé la motivation: alors que se déroulaient sans lui les Mondiaux à Kazan, il participait aux Championnats des États-Unis où il raflait trois meilleures performances mondiales de l'année  (200 m 4 nages, 200 m papillon et 100 m papillon). Il envoyait ainsi un signal aux champions du monde 2015 tout frais sacrés qu'il faudrait compter sur lui à Rio.

Christian Grégoire