Phelps suspendu six mois et privé de Mondiaux en 2015

Phelps suspendu six mois et privé de Mondiaux en 2015

Publié le , modifié le

Arrêté la semaine dernière dans le Maryland, pour conduite en état d'ébriété, Michael Phelps a été suspendu six mois lundi par sa Fédération, pour violation du code de conduite. L'Américain a accepté de ne pas prendre part aux Mondiaux 2015, à Kazan (du 2 au 9 août). Il ne s'alignera pas sur 100m nage libre, 100m papillon, 200m 4 nages et sur les relais. L'athlète le plus médaillé des JO d'été (22 breloques) avait repris la compétition en avril.

Michael Phelps, arrêté la semaine dernière par la police du Maryland alors qu'il conduisait en état d'ébriété, a été suspendu six mois lundi par la Fédération américaine de natation. USA Swimming, dans un communiqué, a annoncé qu'elle sanctionnait le nageur pour violation du code de conduite. Elle a aussi stoppé pendant six mois les versements mensuels alloués à l'athlète le plus médaillé de l'histoire des Jeux d'été (22 médailles). La Fédération US a enfin choisi de frapper fort en retirant Phelps de sa sélection pour les Mondiaux en Russie début août prochain (2-9), seul rendez-vous majeur qui se déroulera après sa période de suspension.

Un choix motivé par la nature "grave" du "comportement" de Phelps, selon les mots du président de l'instance Chuck Wielgus. "Michael a publiquement reconnu l'impact de ses décisions, sa responsabilité notamment en raison de sa stature dans le sport et les mesures nécessaires pour remédier à ça, a-t-il expliqué pour justifier cette lourde sanction. Nous soutenons et sommes ici pour soutenir pleinement ses actions de développement personnel."

Dimanche, Michael Phelps avait annoncé sur son compte Twitter qu'il allait prendre du temps pour lui et entrer en cure de désintoxication : "La natation est la chose la plus importante dans ma vie mais maintenant, j'ai besoin de me concentrer sur moi et effectuer le travail nécessaire pour apprendre de cette expérience et prendre de meilleures décisions à l'avenir." Les temps sont durs pour celui qui a fait son retour au GP de Mesa en avril dernier deux ans après sa retraite.

Yohan Roblin @yohanroblin