Phelps, le retour !

Phelps, le retour !

Publié le , modifié le

Comme pressenti depuis un certain temps, Michael Phelps va faire son retour à la compétition. Le nageur américain, 28 ans et 22 médailles olympiques, replonge en vue des prochains Jeux Olympiques de Rio.

C'était un secret de polichinelle mais l'annonce du retour de Michael Phelps va néanmoins faire des vagues. Le plus grand nageur de l'histoire, 22 médailles olympiques dont 18 en or, a donc cédé à l'appel de la compétition. Retraité des bassins depuis les JO de Londres, le "Kid de Baltimore" avait repris l'entraînement depuis plusieurs mois, plus ou moins dans le secret. Toujours couvé par son mentor Bob Bowman, qu'il partagera désormais avec le Français Yannick Agnel, Phelps se lance dans un pari audacieux.

Phelps avait préparé son coup

 Inscrit parmi les participants au Grand Prix de Mesa (Arizona), du 24 au 26 avril prochain, Michael Phelps pourra jauger de son état de forme. C'est peu dire que ses performances seront guettées. On le sait, les retours à la compétition chez les nageurs sont rarement de grandes réussites. Les derniers exemples en date (Laure Manaudou ou Ian Thorpe) sont là pour en témoigner. Pour le nageur US, il ne s'agit pas d'un coup de tête mais d'une décision mûrie depuis longtemps puisque, selon les règlements de la Fédération internationale de natation (FINA), un nageur souhaitant sortir de sa retraite doit le signaler neuf mois plus tôt, afin de pouvoir être soumis à d'éventuels contrôles antidopage. Michael Phelps, qui devait déjà avoir une idée derrière la tête, s'était alors manifesté.

Si les JO de Rio semblent évidement le but ultime, le parcours de Phelps pour y accéder sera sans doute semé d'embûches. A 28 ans, il n'est certes pas vieux mais ses plus belles années de nageur sont derrière lui. Et ce même si Agnel, qui le côtoie à Baltimore, avouait à L'Equipe que l'homme aux 26 médailles d'or en championnats du monde était déjà affûté. "Lui sans nager est à notre niveau quand on nage", déclarait, admiratif, le nageur français. A ne pas douter, le protégé de Bowman devrait, compte tenu de son âge, privilégier les distances courtes comme les 100m nage libre ou papillon. 

Un calendrier tout tracé

Pour autant, tout Michael Phelps qu'il soit, il devra (re)faire ses preuves. Cela passera sans doute par quelques meetings pour commencer avec, en premier point d'orgue, les championnats américains en août prochain. Ensuite se profileront éventuellement les Mondiaux de 2015 à Kazan en Russie puis les JO au Brésil. Mais c'est encore loin. Le plus célèbre papilloniste de la planète a-t-il encore le niveau ? En tout cas il semble avoir l'envie. 

Julien Lamotte