Michael Phelps
L'Américain Michael Phelps | AFP - GETTY IMAGES

Phelps battu sur 100m papillon, Ledecky mate Franklin à Minneapolis

Publié le , modifié le

La réunion de Minneapolis a été le théâtre de la défaite de Michael Phelps, sur 100m papillon (52"99), et il s'est contenté de participer à la finale B du 200m nage libre. Chez les filles, le duel entre Missy Franklin et Katie Ledecky a tourné en faveur de cette dernière sur 200m nage libre, avec une large avance (plus d'une seconde) et un temps canon de 1'55"37.

Quintuple championne du monde à Kazan, Katie Ledecky se trouve en bien meilleure forme que son compatriote masculin, et c'est normal. La championne olympique des JO de Londres à seulement 15 ans, se forge peu à peu une sacrée réputation sur 200m, alors qu'elle était plutôt spécialiste des longues distances. En remportant la finale en 1'55"37, elle a relégué son amie et rivale Missy Franklin à plus d'une seconde (1'56"73). Elle s'est approchée de son record personnel sur la distance (1:55.16). "Ce n'est qu'une course, mais je suis très contente de mon chrono et ma  forme à cette période de l'année, il y a beaucoup de positif à tirer de cette  journée", a souligné celle qui est devenue cet été à Kazan (Russie) la première  nageuse à détenir en même temps cinq titres mondiaux (200 m, 400 m, 800 m, 1500  m et relais 4 x 200 m). Elle a également participé jeudi aux 400 m quatre nages, mais n'envisage  pas de s'aligner sur cette distance ou sur 100 m libre à Rio. "Je me concentre sur le 200 m, le 400 m et le 800 m et j'espère le relais  en vue de l'été prochain"

A neuf mois des JO-2016 de Rio, rendez-vous pour lequel il est sorti de sa  retraite, Phelps a été devancé par Giles Smith, vainqueur en 52 sec 57/100e. Le sportif le plus titré de l'histoire olympique, de retour d'un stage  d'entraînement intensif en altitude, a été crédité d'un chrono de 52 sec  99/100e, loin de ses 50"45 réalisés lors des Championnats des  Etats-Unis, temps de référence en 2015 sur la distance. Phelps, qui a révélé cette semaine dans la presse avoir songé au suicide  après son interpellation pour conduite en état d'ivresse en septembre 2014, a  dû se contenter par ailleurs de disputer la finale B du 200 m libre.