Natation Rouault sébastien 1500m NL 082010
Sébastien Rouault | AFP-MARIT

Pellegrini et les Français déçoivent

Publié le , modifié le

Le Russe Daniil Izotov a explosé de joie après avoir remporté à 19 ans le 100 m nage libre des championnats d'Europe en petit bassin samedi à Eindhoven, où la star italienne Federica Pellegrini a été victime d'une crise d'angoisse lors des séries du 400 m libre. Les Français ont connu une nouvelle journée "sans", à l'image de Christophe Lebon, candidat à une médaille sur 200 m papillon mais qui s'est effondré en fin de course (8e).

Pour décrocher son deuxième titre européen individuel, après le 200 m en 2008, Izotov a dû repousser les assauts de son compatriote Evgueni Lagunov, favori après sa domination en demi-finales. Moins rapide qu'en séries, le nageur d'Ekaterinbourg s'est imposé en 46 sec 56/100, repoussant Lagunov à 4/100 seulement et les Italiens Luca Dotto, 3e, et Filippo Magnini, 4e, à plus d'une demie seconde. Heureux, Izotov était aussi un peu frustré: le mois prochain aux Mondiaux de Dubaï, il ne nagera pas la course reine pour laquelle il n'est pas qualifié, se contentant du 200 m. Pellegrini a elle perdu pied samedi matin en série du 400 m nage libre. La championne olympique (200m) et double championne du monde (200m et 400m), titrée vendredi sur 800 m, a été victime d'une étonnante crise d'angoisse qui l'a contrainte à l'abandon après 150 mètres. L'Italienne a évoqué "un problème émotionnel", expliquant avoir déjà été victime de ces "mêmes symptômes" il y a deux ans lors de compétitions en Italie. 

De Ronchi rate le podium

L'après-midi, l'ancienne grande rivale de Laure Manaudou avait déjà retrouvé ses esprits: elle a aidé l'Italie a monter sur la troisième marche du podium du relais 4x50 m 4 nages. "Vous voyez, je vais mieux, je vais bien", a-t-elle rassuré. "Ce malaise, je n'en fais pas un drame. Ca ne m'empêchera pas de me remettre au travail en vue des Mondiaux de Dubaï", a poursuivi Pellegrini, qui a annoncé son forfait pour le 200 m programmé dimanche. A quelques mètres de l'Italienne, les Néerlandaises du relais 4x50 m 4 nages exultaient après leur succès qui avait ravi le public local, déjà comblé dix minutes plus tôt par la victoire de Robin van Aggele sur le 50 m brasse messieurs. La Hongrie a également été à la fête avec les deux titres obtenus dimanche par Evelyn Verraszto (100 m 4 nages) et Agnes Mutina (400 m nage libre).

Les Français, qui avaient rêvé de médailles mais sont reparti bredouilles, n'ont pas connu le même bonheur. Christophe Lebon, qui avait réussi le meilleur temps des demi-finales du 200 m papillon, s'est écroulé dans les derniers 50 m de la finale et a terminé à la 8e place après avoir été en tête à mi-course. Sophie De Ronchi, qui ambitionnait le podium sur 100 m 4 nages, s'est elle classée 5e. Elle aura l'occasion de prendre sa revanche dimanche sur le 100 m brasse. La licenciée de l'ES Massy a réalisé samedi le 3e temps des demi-finales derrière les Néerlandaises Tessa Brouwer et Moniek Nijhuis.

AFP