Laure Manaudou
La nageuse de Marseille, Laure Manaudou | MAXPPP - PHOTOPQR- LE COURRIER PICARD

Pas de 200 libre pour Manaudou, Muffat et Balmy foncent

Publié le , modifié le

Au lendemain de sa belle entrée en matière sur 100m dos, Laure Manaudou a décidé d'alléger son programme, faisant l'impasse sur le 200m nage libre, pour mieux se préparer pour la finale du dos ce soir. C'est là que réside sa plus grande chance de qualification pour les JO. Comme attendu, les séries ont été dominées par Camille Muffat (2'00"94) devant Coralie Balmy (2'01"32), toutes deux déjà qualifiées sur 400m.

Voir Londres, en tant que compétitrice. Pour réussir pleinement son retour à la compétition, Laure Manaudou sait qu'elle se doit de se qualifier pour les Jeux Olympiques. Et cela passe par des temps, et des places lors des Championnats de France à Dunkerque. Pour ne pas hypothéquer une énorme chance d'avoir un été très actif, elle a donc sagement décidé de ne pas prendre part aux séries du 200m nage libre. D'abord parce qu'elle devra participer, ce soir, à la finale du 100m dos dix minutes après que se dérouleront les demi-finales du 200. Ensuite parce que ses chances de s'emparer du temps et de la place nécessaire pour Londres face à Camille Muffat, qui l'a dépossédée de son record de France du 400m hier, ou Coralie Balmy, sont bien plus minces. La sagesse l'a emporté, et les temps de la Niçoise (2'00"94) et de la Toulousaine (2'01"32) lors des séries lui donnent sans doute raison. D'autant qu'elles n'ont pas trop forcé. "Je ne suis pas arrivée à dormir, donc ce matin je suis un peu fatiguée, mais ça va. Ce n'est pas une journée très importante", a expliqué Muffat. "Je savais que nager deux minutes suffirait largement pour être dans les meilleures pour cet après-midi", a-t-elle ajouté. "C'était plus un 200 m d'entraînement qu'une série de compétition. Cet après-midi, je ne pense pas nager très vite, je veux juste bien me placer pour la finale."

En bronze aux Mondiaux de Shanghaï en 2011 sur 50m papillon, Mélanie Hénique, déjà déçue par sa non-qualification sur 100m papillon dimanche, n'a pas brillé sur les séries du 50. L'Amiénoise réalise le 4e temps (27"29), à près d'une seconde et demie de son meilleur temps, et à plus de 30 centièmes du meilleur temps réalisé par la Beauvaisienne Justine Bruno. A noter que le 50m papillon féminin n'est pas inscrit au programme olympique.