Camille Muffat
La championne olympique du 400m nage libre, Camille Muffat | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

Open de France: Muffat et Stravius sans forcer, Cielo domine Manaudou sur 50 papillon

Publié le , modifié le

Dans la grande finale attendue de l'Open de France, à Vichy, sur 100m nage libre, l'Australien James Magnussen a été impressionnant en s'imposant en 47"67 (2e MPM de l'année), deux secondes devant ses deux compatriotes Tranter et Aboot. Le champion du monde du 50m papillon, Cesar Cielo, s'est imposé sur cette distance en 23"15, devançant Florent Manaudou (23"61) alors que Frédérick Bousquet a remporté la finale B en 23"75. En finale du 200m nage libre, Camille Muffat a gagné sans forcer en 1'56"45 devant sa coéquipière à Nice, Charlotte Bonnet (1'58"65). En finale du 100m dos, Jérémy Stravius (54"11) l'a emporté, Camille Lacourt prenant la 3e place (55"26).

Ce sont deux jours très intéressants. A Vichy, dans le cadre de l'Open de France, de nombreux candidats aux médailles lors des Mondiaux de Barcelone à la fin du mois sont présents pour se jauger, et jauger leurs adversaires. Avec des sprinteurs du calibre de Cesar Cielo ou de James Magnussen, les Français ont l'occasion de passer un sacré test.

Déjà impressionnant dans la matinée lors des séries, l'Australien Magnussen n'a fait qu'une démonstration lors de la finale A du 100m nage libre. Parti vite, il a viré en tête et a terminé la course en solitaire, avec le temps canon de 47"67, avec deux secondes d'avance sur son compatriote Daniel Tranter (49"77) et un autre Australien, Matthew Abood (49"82). C'est la deuxième meilleur performance mondiale de l'année, la première lui appartenant également en 47"53. Les Français n'ont pu que constater les dégâts, Grégory mallet étant le plus rapide d'entre eux en 50"54, devant Amaury Leveaux (50"56) et William Meynard (50"59). A presque 3" de l'Australien, le représentant français aux Mondiaux sur 100m (avec Yannick Agnel si celui-ci s'aligne en individuel sur cette distance) sait que Barcelone ne sera pas une sinécure.  "On a déjà vu des mecs nager vite et pas gagner aux Mondiaux", relativisait Fabien Gilot, dernier. "On avait déjà dit avant Londres qu'il était  imbattable... et il a été battu", renchérissait Amaury Leveaux, 5e, évoquant  l'immense déception olympique de Magnussen, dominateur toute la saison 2012 et  battu aux JO.

Premiers à se jeter dans le bain le matin, les papillonneurs ont tout de suite mené bataille, Florent Manaudou réalisant le meilleur temps des séries en 23"69, devant le champion du monde en titre, Cesar Cielo (23"77). En revanche, Frédérick Bousquet, qualifié pour Barcelone sur cette distance, n'a réalisé qu'un modeste 24"49, voyant les portes de la finale A se fermer devant lui. Le Marseillais a fait mieux l'après-midi, pour rafler la finale B en 23"75, avec le 4e temps des deux finales cumulées. Mais dans la finale A, le Brésilien Cielo a voulu marquer son territoire en s'imposant en 23"15, devant Florent Manaudou (23"61). Le Marseillais voudra prendre sa revanche demain, sur 50m nage libre, dont il est le champion olympique, et le Brésilien le double champion du monde en titre. "L'important, c'est le 50 libre", jugeait le Français. "Et ce que j'ai fait aujourd'hui est plutôt de bon augure pour demain. On est  là, Cesar, moi et les autres, pour chercher de petits réglages techniques".

Muffat avec Bonnet dans le sillage

Deuxièmes à débuter la compétition, les nageuses du 200m nage libre ont dû se résoudra à constater que Camille Muffat était nettement au-dessus. La Niçoise, meilleur temps des séries en 1'58"10, a accéléré un peu plus pour remporter la finale en 1'56"45, avec deux secondes d'avance sur sa coéquipière Charlotte Bonnet (1'58"65) qui devance la Néo-Zélandaise Lauren Boyle (1'58"77). Les deux Françaises seront bien évidemment présentes à Barcelone sur cette distance à la fin du mois. Et la championne olympique du 400m aura les crocs car elle va mettre les bouchées doubles dans le temps qui reste: "Je ne suis pas vraiment satisfaite du chrono", a-t-elle regretté. "J'ai nagé en 1'56" en juin et je pensais être un peu meilleure."

Lors de cette première journée, on attendait également Jérémy Stravius, le héros des championnats de France, qualifié sur cinq épreuves individuelles aux Mondiaux. Meilleur temps des séries (55"16) devant son habituel rival Camille Lacourt (55"47), l'Amiénois a appuyé sur l'accélérateur en finale pour l'emporter en 54"11, et devancer cette fois le Néo-Zélandais Gareth Kean (54"86) alors que Lacourt s'est contenté de la 3e place en 55"26. Mais il était loin d'être satisfait: "C'est un de mes moins bons chronos de la saison", a reconnu le Picard qui  expliquait ce temps par des "jambes lourdes" et les conditions d'ensoleillement  parfois aveuglantes lors de cette compétition en plein air. C'est donc un bon test qu'il passe à Vichy, car à Barcelone, le soleil sera également omniprésent.

Les principaux résultats

MESSIEURS
   
    100 m libre:
    1. James Magnussen (AUS) 47.67
    2. Daniel Tranter (AUS) 49.77
    3. Matthew Abbod (AUS) 49.82
    4. Grégory Mallet (FRA) 50.54
    5. Amaury Leveaux (FRA) 50.56
    6. William Meynard (FRA) 50.59
   
    400 m libre:
    1. Ryan Cochrane (CAN) 3:49.67
   
    50 m papillon:
    1. Cesar Cielo (BRA) 23.15
    2. Florent Manaudou (FRA) 23.61
   
    200 m papillon:
    1. Laszlo Cseh (HUN) 1:57.07
    ...
    3. Jordan Coelho (FRA) 1:58.60
   
    100 m dos:
    1. Jérémy Stravius (FRA) 54.11
    2. Gareth Kean (NZL) 54.86
    3. Camille Lacourt (FRA) 55.26
      
    DAMES
    50 m libre:
    1. Britta Steffen (GER) 24.77
    2. Dorothea Brandt (GER) 24.80
    3. Inge Dekker (NED) 25.45
   
    200 m libre:
    1. Camille Muffat (FRA) 1:56.45
    2. Charlotte Bonnet (FRA) 1:58.65
   
    100 m papillon:
    1. Inge Dekker (NED) 58.89
   
    50 m dos:
    1. Duane Da Rocha (ESP) 29.13
    2. Cloé Credeville (FRA) 29.40
   
    200 m 4 nages:
    1. Fantine Lesaffre (FRA) 2:16.95