Cate Campbell
Cate Campbell | DAVID MARIUZ / AFP

Natation / Championnats Pan-Pacifiques : Cate Campbell (Australie) claque le 2e chrono de l'histoire sur 100m

Publié le , modifié le

Cate Campbell est de retour au premier plan. La nageuse australienne a signé la deuxième meilleure performance de l'histoire sur 100 mètres pour décrocher la médaille d'or de la distance aux Championnats Pan-Pacifiques. La double championne olympique et du monde fait quelque peu oublier sa déception individuelle des Jeux de Rio au lendemain d'un exploit déjà historique.

L'Australienne Cate Campbell a réussi le deuxième chrono de l'histoire sur 100 m nage libre, 52"03, qui lui a permis vendredi de récolter l'or aux Championnats Pan-Pacifiques à Tokyo, dans une journée qui a souri à son pays. La nageuse de Brisbane, double championne olympique (à chaque fois en relais), s'est approchée à trois dixièmes du record du monde de la Suédoise Sarah Sjöström (51"71). Elle a devancé l'Américaine Simone Manuel (52"66) et la Canadienne Taylor Ruck (52"72).
 

 Campbell, 26 ans, prend ainsi ses marques à deux ans des Jeux organisés dans la capitale japonaise, alors qu'elle revient d'une année sabbatique décidée après la frustration de sa 6e place à Rio 2016. "Je suis fière de moi. Ça montre que je peux répondre présent dans les moments qui comptent, a-t-elle déclaré. Des moments comme ceux-là rallument mon amour pour le sport. J'ai appris à rester en paix qu'importe le résultat."

La championne du monde 2013 avait déjà signé la veille une performance incroyable en devenant la première femme de l'histoire à être chronométrée en-deçà des 51 secondes, en signant 40"93 lors de son relais lors du 4x100m mixte, remporté par l'Australie. 

Chalmers s'offre Dressel

L'Australie a dominé le 100 m nage libre chez les garçons également, grâce à Kyle Chalmers, champion olympique de la distance, qui a battu, en 48 "00, l'Américain Caeleb Dressel et son compatriote Jack Cartwright (2es ex aqueo en 48"22). La moisson "down under" s'est poursuivie avec le relai féminin 4x200m nage libre (7'14"22), son pendant masculin revenant aux Etats-unis (7'04"22).

Triple champion olympique, le nageur US Ryan Murphy a confirmé son statut de roi du dos, en s'imposant sur le 100 m (51 sec 94) à seulement 9 centièmes de son record du monde.

AFP