L'Américain Caeleb Dressel
L'Américain Caeleb Dressel, nouveau patron du sprint mondial lors des championnats du monde à Budapest | AFP - FERENC ISZA

Natation : Après les déconvenues, Caeleb Dressel retrouve le succès

Publié le , modifié le

Caeleb Dressel a connu du retard à l'allumage lors des Championnats des Etats-Unis mais s'est enfin lancé vendredi. Le septuple champion du monde en 2017 a remporté le 100 mètres papillon, après s'être manqué sur ses trois premières épreuves.

La nouvelle bombe de la natation américaine Caeleb Dressel a enfin décroché sa première victoire aux Championnats des Etats-Unis de natation, en s'imposant vendredi sur le 100 m papillon à Irvine, en Californie. Le nageur de 21 ans valide ainsi officiellement son ticket pour les Championnats pan-pacifiques le mois prochain à Tokyo. En 50"50, il a devancé Jack Conger (51"11) et Michael Andrew (51"60). 

Avant son sacre sur 100 m papillon, Dressel, qui est devenu à Budapest l'an dernier le seul nageur avec la légende Michael Phelps à avoir glané sept titres dans des Mondiaux, avait connu des débuts frustrants dans la compétition. Seulement sixième du 100 m nage libre mercredi, il avait fait l'impasse sur le 200 m nage libre et n'a terminé que deuxième du 50 m papillon. 

Une défaite "rafraîchissante"

Selon lui, il avait "juste très mal nagé" sur le 100 m nage libre et sa défaite était même "rafraîchissante" après un enchaînement de victoires l'an dernier. Pas de quoi l'inquiéter en tout cas avant de s'élancer sur le 100 m papillon. "J'ai fait ce que j'avais à faire", a-t-il simplement déclaré, avant d'assurer : "j'ai encore des réserves".  

Le double champion du monde du 4 nages Chase Kalisz a quant à lui amélioré son record de la saison sur 400 m en 4'08"25, assez loin cependant de son record personnel de 4'05"90. "Le chrono n'était pas génial", a-t-il concédé. "Mais il ne s'agit pas de ça. L'essentiel est juste de se qualifier" pour les Pan Pacs. Kalisz a pris les commandes sur la partie brasse de la course pour distancer son dauphin Jay Litherland de presque 2 secondes. 

La surprise de la soirée est venue du 400 m 4 nages femmes où Ally McHugh, 21 ans, a surgi en tête en 4'34"80, établissant la 3e meilleure performance mondiale de l'année. 
 

AFP