Camille Muffat Mondiaux petit bassin 12 2010
La Française Camille Muffat | AFP

Muffat titrée, Gilot argenté

Publié le , modifié le

Camille Muffat est devenue championne du monde du 20m nage libre ajoutant une huitième médaille à la délégation tricolore. Cette journée a été marquée par le titre sur 100m, du Brésilien Cesar Cielo (en 45"74), devant Fabien Gilot qui rate le titre d’un rien (45"97). Alain Bernard termine au pied du podium (46"37). Les Français ont terminé 4e du relais 4x100m 4 nages.

La Marseillaise aura finalement pu retentir ce dimanche, avec le sacre de Camille Muffat sur le 200m nage libre. La Niçoise de 21 ans, qui avait jusqu’ici obtenu une médaille d’argent dans le 400m NL des Championnats d’Europe 2008, s’est imposée en 1’52’’29, devant la redoutable Américaine Kathryn Hoff (1’52’’91) et l’Australienne Kylie Palmer (1’52’’96).

Un autre Français était engagé dans le 1500m Sébastien Rouault nage libre, mais le podium a échappé au double champion d’Europe. Lui qui espérait démontrer que les courses d’endurance méritaient le détour, tout autant que les sprints, n’aura pas réussi son pari lors de ces Championnats du monde. A plus de douze secondes de son record de France, Rouault a terminé sixième, le titre étant revenu au Tunisien Oussama Mellouli.

La déception était de mise pour les relayeurs français. Ces derniers se classent quatrièmes du 4X100m 4nages. Malgré un retour explosif de Gilot dans le dernier relais, les Tricolores ont terminé au pied du podium.

Sur 100m, Cielo a rapidement pris le dessus sur ses principaux adversaires grâce à un départ canon. Comptant une bonne avance après quelques dizaines de mètres, il n’a plus eu qu’à gérer sa fin de course, alors que ses rivaux devaient se démener pour combler leur écart. A ce petit jeu, le Français Fabien Gilot a bien failli avoir le dernier mot, ne cédant que pour quelques dixièmes de seconde après 25 derniers mètres remarquables.

Le Brésilien ne réussit décidément pas aux Français, le nageur de 23 ans ayant déjà soufflé le titre du 50m NL à Frédéric Bousquet, vendredi. Gilot peut néanmoins être satisfait de sa prestation, lui qui n’avait encore jamais remporté de breloque en individuel à un tel niveau de la compétition. En revanche, la déception est énorme pour Alain Bernard qui se contente d’une médaille en chocolat, le Russe Russe Nikita Lobintsev lui étant passé devant pour deux centièmes.

Dans le 200m dos, deux Américains occupent les deux premières places, Ryan Lochte l’emportant (1 ‘46’’68) devant Tyler Clary (1’49’’09). L’Autrichien Markus Rogan se classe troisième (1’49’’96). Sans doute déçu de ne pas avoir amélioré son propre record du monde, Lochte s'est imposé peu après lors de la finale du 100 m quatre nages. En 50"86, il a bien failli faire tomber le record du monde de Peter Mankoc (50''96).

Dans la finale du 200m brasse dames, Rebecca Soni a une nouvelle fois démontré qu’elle restait la reine de la brasse. Titrée sur le 50 et le 100 m, l'Américaine a dominé de la tête et de ses larges épaules la finale du 200 m. Soni s’est imposée en 2'16"39, devant la Chinoise Ye Sun (en 2'18"09). La Danoise Rikke Pedersen monte sur la troisième marche du podium (en 2'18"82).

En revanche, aucune nageuse américaine ne participait à la finale du 50m dos. La Chinoise, co-détentrice du meilleur temps de la saison (26’37), a empoché la médaille d’or, grâce à un chrono de 26’27. L’Australienne Rachel Goh (26’54), et l’espagnole Mercedes Peris Minguet (26’80) complètent le podium.

La compétition s’est poursuivie avec la finale du 50m brasse messieurs, remportée sous la barre des 26 secondes par le Brésilien Felipe Silva (25’95), devant le Sud-africain Cameron Van der Burgh (26’03) et le Norvégien Aleksander Hetland (26.29).

Dans le 50m nage libre dames, ce sont cette fois deux Néerlandaises qui ont dominé les débats. Un podium avec des noms bien compliqués ! Ranomi Kromowidjojo (23’37) a pris l’or devant sa compatriote Hinkelin Schreuder (23’81), alors que la Bahamienne Arianna Wanderpool-Wallace s’est classée troisième en 24’04.

Le 200m papillon a été remporté par le Sud-africain Chad Guy Bertrand Le Clos, qui en 1’51’’56 a pris le dessus sur le Brésilien Kaio Almeida (1’51’’61), et le Hongrois Laszlo Cseh (1’51’’67).