camille muffat coralie balmy euro 2012 112012
camille muffat coralie balmy euro 2012 112012 | AFP - ERIC FEFERBERG

Muffat, or et record

Publié le , modifié le

Camille Muffat est devenue championne d'Europe du 400m libre en petit bassin, samedi à Chartres. La championne olympique de Londres améliore au passage de sept centièmes le record du monde de la distance en 3'54"85. Coralie Balmy monte sur la troisième marche du podium.

Le passage de témoin se poursuit. Près de six ans après Laure Manaudou, le record du monde du 400m libre en petit bassin est de nouveau français. Samedi, dans l'eau de la piscine de Chartres, Camille Muffat a ajouté une ligne à son palmarès qui ne semble plus avoir de limites. Lors de la finale du 400m libre des championnats d'Europe en petit bassin, la championne française n'a pratiquement jamais nagé en-dessous des temps du record du monde. Portée par le public, la nageuse de 23 ans a relancé dans les derniers 100 mètres pour ne plus relâcher son effort. Elle l'améliore de sept centièmes en 3'54"85, effaçant ainsi un chrono réalisé du temps des combinaisons en polyuréthane (août 2009).  Manaudou est, elle, désormais repoussée à 1"24...

Un plan de route sans accroc

"Après avoir été championne olympique du 400 m proche du record du monde, il n’y avait pas de raison qu’il m’échappe, a lâché la nageuse de Nice après sa course. Après c’est un peu compliqué de ne pas avoir fait de course depuis Angers, de rester si longtemps dans une ambiance de compétition sans pouvoir ni trop s’entraîner ni trop faire de compétition. J’avais hâte de rentrer dedans mais je ne me sens pas super à l’aise. Moi, il me faut des courses, il faut que je nage. Je savais que je serai un petit peu seule pour battre ce record. Je suis parti avec un plan de route en tête et j’ai essayé de le tenir jusqu’au bout." Galvanisée par le public, Muffat a été au bout d'elle-même. Son entraîneur Fabrice Pellerin la voit pourtant aller plus vite. "Ce matin, elle avait la tête dans le bonnet. Mais elle a su se concentrer pour accrocher ce record. Ça va lui servir. Mais elle peut aller encore plus vite. Elle a une seconde à gagner dans les virages."

Un record sans combinaison

Tout en retenu comme à son habitude, la Niçoise a esquissé un petit sourire sur le podium où l'on retrouve également Coralie Balmy sur la troisième marche. La Danoise Lotte Friis s'adjuge l'argent à quatre secondes de la reine de la discipline. Muffat, détentrice des records du monde du 400m et 800m libre, s'empare d'un second titre européen après celui acquis sur le 200m 4 nages en 2007. Pour son entraîneur Fabrice Pellerin, c'est le fruit d'un travail acharné au quotidien. "Les records dataient de l’ère des combinaisons, rappelle-t-il. Ils sont assez bien accrochés donc il faut les apprécier quand on les fait tomber. Deux en deux semaines, c’est assez sympa. C’est une douche de confiance qui lui tombe dessus. Elle le provoque aussi car elle s’entraîne pour ça. On peut s’appuyer sur ce genre de choses pour des séances de travail intéressantes."

Pellerin : "Chapeau à la Camille hors des bassins"

Peu avare de compliment, le coach niçois a retenu l'attitude de sa protégée dans la vie quotidienne. Un modèle de sportif de haut niveau. "Camille est quelqu’un de très discipliné dans l’eau et hors de l’eau. S’il y avait que le travail dans l’eau, il n’y aurait peut-être qu’un record du monde, estime-t-il. C’est quelqu’un d’assez rangé. Elle dédie son activité journalière à son sport. Ça lui permet de passer un dixième sous le record et de prendre un deuxième plaisir. Chapeau à la Camille hors des bassins. A ce ni veau, la différence se joue là, sur les heures qui séparent deux entraînements." Comme un bonheur n'arrive jamais seul, Camille Muffat a eu une troisième ration de plaisir en décrochant l'or du relais lors du 4X50 m mixte. Histoire de mieux partager son succès avec son public et ses partenaires de l'équipe de France.

Voir la video

Voir la video

Voir la video