Muffat et Agnel "aux antipodes du blues post-olympique"

Publié le , modifié le

Les champions olympiques de natation Camille Muffat et Yannick Agnel ont montré à la réunion du Puy-en-Velay qu'ils étaient "aux antipodes du blues post-olympique" selon leur entraîneur, réalisant de bons chronos et se laissant porter par le public.

Pour Fabrice Pellerin, "dans ce contexte précis, après un mois d'interruption, ils ont réalisé des temps honorables, ça me satisfait". Agnel, 20 ans, champion olympique sur 200 m libre et du relais 4x100 m libre, a nagé le 100 m nage libre en 47 sec 53 et le 200 m 4 nages en 1 min 59 sec 84. Son temps sur le 100 m était ainsi meilleur que celui d'août dernier à Londres (47.84) qui lui avait donné une 4e place. "Tout s'est passé pour le mieux, j'ai des souvenirs plein la tête et plein les valises, c'était très plaisant", a déclaré le nageur. Pour sa part, Muffat, championne olympique sur 400 m libre, a nagé le 100 m nage libre en 52 sec 96 et le 100 m papillon en 58 sec 39. "Il y a à peu près 10 minutes d'écart entre les deux!" a-t-elle ironisé alors qu'elle n'est pas une spécialiste du papillon. D'après leur entraîneur, "ils sont aux antipodes du fameux blues post-olympique, ils ont envie de revivre des émotions sympathiques et de retourner à la confrontation". "Je pense que Berlin va se dérouler un peu différemment du rendez-vous de l'an dernier", a ajouté M. Pellerin. Agnel et Muffat feront leur première sortie internationale depuis leurs sacres aux Jeux de Londres, les 20 et 21 octobre à Berlin, lors de la 5e étape de la Coupe du monde en petit bassin.

Julien Lamotte