Manaudou remporte le titre mondial du 50m dos et signe un nouveau record du monde

Manaudou remporte le titre mondial du 50m dos et signe un nouveau record du monde

Publié le , modifié le

Florent Manaudou a remporté son troisième titre mondial à Doha. Après le 4x100m et le 50m nage libre, le Marseillais a remporté le 50m dos et signé le record du monde en 22'22. Il continue sa moisson et repousse un peu plus les limites. Pour le Français, la journée s'est bien terminée puisqu'il s'est qualifié pour la finale du 100m nage libre. Pour sa part, Giacomo Perez-Dortona passe en finale du 50m brasse après avoir réalisé le 6e temps lors des demi-finales (26'31). En revanche, Mehdy Metella, lui, n'a pas pu se hisser parmi les 8 finalistes du 100m libre et a terminé 7e du 50m papillon (22"68).

C'est vraiment "SuperManaudou"! Vainqueur du 4x100m nage libre, médaillé d'argent du 4x50m 4 nages, champion du monde du 50m nage libre et recordman du monde, Florent Manaudou écrasait déjà tout à Doha. Il a encore un peu plus écoeuré la concurrence en remportant la finale du 50m dos en signant au passage un deuxième record du monde en deux jours (22''22). Il a amélioré le précédent record, qui appartenait à l'Américain Peter Marshall (22 novembre 2009 à Singapour) de 39 centièmes.

L'Américain Eugene Godsoe 23''05) et le Russe Stanislav Donetc (23''10) complètent le podium et sont repoussés à près de 8 dixièmes. Une performance de titan pour un nageur qui n'en finit plus de surprendre. Déjà quadruple médaillé d'or lors des championnats d'Europe à Berlin, il en a déjà trois autour du cou à Doha plus une en argent. Il pourra monter une cinquième fois sur le podium dimanche puisqu'il s'est qualifié tranquillement pour la finale du 100m nage libre.

Cielho le plus rapide, Manaudou a géré

Vingt minutes après son exploit, Manaudou était reparti pour les demi-finales du 100. Forcément un peu émoussé, le Marseillais a tout de même géré en terminant deuxième de sa course derrière l'inévitable Cesar Cielho (46''21). Avec un chrono de 46''37, il a signé le troisième temps, Joao De Lucca s'immisçant entre lui et le Brésilien. Engagé dans la même demie que Manaudou et Cielho, Mehdy Metella a été éliminé (47''08). Il n'a pas fait mieux en finale du 50m dos, en prenant le 7e temps (22"68) loin derrière le Sud-Africain Chad Le Clos (21"95). Dimanche, Manaudou aura donc l'occasion de remporter un quatrième titre mondial. Et pourquoi pas signer un nouveau record du monde.

Vidéo : L'interview de Florent Manaudou

Vidéo : Romain Barnier : "Florent devient carnivore"

 

Or et record pour les Etats-Unis

Les Etats-Unis, eux, ont été sacrés champions du monde du relais 4x50 m nage libre mixte en battant le record du monde (1:28.57). Le relais américain s'est imposé devant la Russie (1:29.13) et le Brésil (1:29.17), améliorant le record établi par les Russes le 14 décembre 2013 (1:29.53). Les relais mixtes ont fait leur entrée à Doha au programme mondial petit bassin. A noter également lors de cette journée la belle performance de la Hongroise Katinka Hozzu, sacrée sur 200m 4 nages. Elle a battu au passage le record du monde (2:01.86).

Benoit Jourdain @BenJourd1