L'Australienne Kylie Palmer
Kylie Palmer heureuse lors de la médaille d'argent du relais 4x200m des Mondiaux de Barcelone en 2013 | AFP - PIERRE-PHILIPPE MARCOU

Kylie Palmer suspendue pour un test positif en 2013 et absente aux Mondiaux de Kazan

Publié le , modifié le

La nageuse australienne Kylie Palmer a été suspendue provisoirement et ne participera pas aux Mondiaux-2015 (2-9 août), après un contrôle positif à une substance interdite sur un échantillon vieux de deux ans. Médaillée d'or en relais 4x200 aux JO de Pékin en 2008, elle a subi ce contrôle positif lors des derniers Mondiaux, en 2013 à Barcelone. Mais le résultat ne lui a été communiqué qu'en avril, et le test de l'échantillon B n'a été réalisé que récemment.

A 25 ans, Kylie Palmer a expliqué dans un communiqué ne pas savoir d'où peut provenir la  substance interdite. Mais retrouver la source de la contamination "est presque  impossible compte tenu du temps passé" entre le test et sa révélation. "Kylie réfute catégoriquement avoir pris des substances interdites de son  plein gré à Barcelone en juillet 2013 ou une autre fois dans sa carrière", a  réagi Daniel Kowalski, le directeur général de l'Association des nageurs  australiens. 

Palmer va maintenant devoir passer devant le tribunal antidopage de la  Fina, où elle espère être réhabilitée. A Barcelone, lors des championnats du monde de 2013, elle avait remporté la médaillé d'argent avec le relais australien, toujours sur 4x200NL. La France (avec Camille Muffat, Charlotte Bonnet, Mylène Lazare et Coralie Balmy) avait pris la 3e place de cette course, remportée par les Américaines menées par Katie Ledecky et Missy Franklin. L'Australie avait d'ailleurs réalisé le "triplé" dans les relais féminins en prenant l'argent derrière les Américaines sur 4x100, 4x200 et 4x100 4 nages.