Manaudou dos Athens 072011
Laure Manaudou | AFP - ERIK S. LESSER

Manaudou finit fort

Publié le , modifié le

La Française, championne olympique et triple championne du monde, a remporté facilement dimanche l'épreuve du 200 m dos de la réunion d'Athens (Géorgie), en couvrant la distance en 2:10.20. Pour son retour à la compétition, la Française a donc remporté deux succès après celui sur 200 libre. Si les temps ne sont pas encore là, ils sont porteurs d'espoir pour la suite.

Manaudou a précédé sa grande rivale de ce meeting l'Américaine Megan Romano  de plus de 2 secondes.C'est un signe qui ne trompe. La Française a retrouvé la joie de la compétition et la volonté d'être meilleur que son adversaire. Pourtant, la nageuse de 24 ans, qui espère participer aux jeux Olympiques de  Londres en 2012, s'était qualifiée pour la finale du 200 m dos en terminant seulement 5e des séries (2:17.13), près de 4 secondes derrière Romano,  meilleure temps des qualifications (2:13.15) et très loin de son record de France des Championnats de France de Dunkerque en 2008 (2:06.64). Pas de quoi décourager la championne qui fait preuve d'une humilité étonnante. Après avoir repris l'entraînement en septembre 2010, la Française a connu une phase de doutes: "Les deux trois premiers mois ont été très difficiles. Je pleurais dans mes  lunettes pour tous les entraînements. Je sortais et me disais 'si le prochain  c'est comme ça, j'arrête", a-t-elle raconté sur Infosport. "Et puis il y avait toute l'équipe  qui était derrière moi, qui m'encourageait, et ça c'est quelque chose que je  n'avais pas connu avant, c'est vraiment une autre façon de voir le sport et  c'est pour cela que je reste aux États-Unis pour m'entraîner".

"Travailler plus fort"

"J'ai eu la chance de ne pas faire ma première compétition en France, c'est  pour ça que j'ai choisi de la faire ici (aux Etats-Unis). Je savais que  j'allais avoir beaucoup d'attente et beaucoup de pression. Même si j'en avais  déjà eu avant, je pense que j'ai su la maîtriser et je suis contente de mes  résultats", a conclu Laure Manaudou. Sa victoire sur 200 m dos est sa deuxième du week-end après celle sur le 200 m nage libre en 1 min 59 sec 30, encore loin de son record  du monde en 2007 à Melbourne en 1 min 55 sec 52, battu depuis par l'Italienne  Federica Pelligrini. Manaudou s'était également qualifiée pour la finale du 100 m nage libre en  finissant 3e des séries mais a été scratchée pour la course de l'après-midi.

Des résultats qui vont l'inciter à travailler davantage dans l'optique d'une qualification olympique.  "Je suis à fond parce que je vois qu'avec 9 mois d'entraînement je suis  capable de faire des temps assez potables, entre guillemets. On va rentrer (en  France) et travailler encore plus fort pour être là pour les sélections des  Jeux olympiques, lors des Championnats de France en mars 2011 à Dunkerque", a-t-elle déclaré.

Mathieu Baratas