Alain Bernard
Alain Bernard au départ | Maxppp

Londres au bout du 100 m

Publié le , modifié le

A 18h27, heure de départ de la finale du 100m des Championnats de France, la tension sera extrêmement vive. Le gratin de la natation française se prépare à un duel sans merci à Dunkerque. Seuls les deux premiers seront en effet automatiquement qualifiés pour les Jeux Olympiques de Londres, et seulement si ils réalisent le temps des qualifications olympiques (48"82). Le troisième et quatrième décrocheront quant à eux une place dans le relais 4X100 m.

Alain Bernard et Fabien Gilot partiront avec la faveur des pronostics, mais la concurrence a rarement été aussi relevée dans des Championnats de France. Amaury Leveaux, auteur du quatrième meilleur temps de l'année la veille (48"48) a semble-t-il la condition pour aller chercher sa qualification. Déjà titré sur 50m papillon, et deuxième sur 200m, l'élève de Philippe Lucas fait avec Yannick Agnel forte impression depuis le début de ces championnats. "Rien n'est fait encore, dit-il. Je ne viens pas de nulle part, j'ai quand même le record du monde en petit bain. Je me suis entraîné dans mon coin, sans faire de bruit. Philippe (Lucas) m'a mis plein de mines dans la gueule mais voilà, je suis là", a-t-il constaté.

"La finale va être très dense, très relevée", prévient Alain Bernard. Le champion olympique se sait attendu. " Il y a des clients tout le monde veut la place et moi aussi. Ça va se jouer sur des détails parce qu'on sait qu'à ce niveau-là, tout le monde a les moyens de  s'exprimer. Il va falloir trouver le bon équilibre entre les deux 50 m", a-t-il analysé. Même constat pour son principal rival, Fabien Gilot. "Ca va être tendu comme tous les ans, mais c'est certainement la finale la plus relevée depuis longtemps. Il ne faudra sous-estimer personne", tout en se disant "plus fort en retour que l'an dernier".

Dans cette grande finale, Mehdy Metella sera sans doute le nageur avec le moins de pression. Le frère cadet de Malia Metella a bien établi un record personnel (49"17) pour se retrouver parmi les cadors de la natation tricolore, mais aura bien du mal à leur tenir la dragée haute. Mais nul n'est à l'abri d'une surprise.

Les finalistes du 100 m

  1. Frédérick Bousquet
  2. Grégory Mallet
  3. Alain Bernard
  4. Amaury Leveaux
  5. Yannick Agnel
  6. Fabien Gilot
  7. Clément Lefert
  8. Mehdy Metella

Romain Bonte