Leveaux et Manaudou mettent Bernard et Bousquet hors jeux

Leveaux et Manaudou mettent Bernard et Bousquet hors jeux

Publié le , modifié le

Amaury Leveaux et Florent Manaudou se sont qualifiés pour les jeux Olympiques de Londres cet été sur 50 m nage libre, après avoir terminé 1er et 2e, devant Alain Bernard, 5e, et Frédérick Bousquet, 4e, privés eux de JO en individuel, lors des Championnats de France, samedi à Dunkerque. A noter également que Laure Manaudou et Alexianne Castel se sont également qualifiées pour Londres sur le 200 mètres dos.

Leveaux fait sensation

Leveaux, 26 ans, est vice-champion olympique 2008 de la distance. Il n'avait plus vraiment travaillé le 50 m libre depuis qu'il est parti s'entraîner avec Philippe Lucas il y deux ans. Ces deux dernières années, il avait été en retrait sur les grands rendez-vous et avait échoué à se qualifier pour les Mondiaux-2011. Leveaux avait déjà son billet individuel en poche pour les JO, sur 200 m libre, et a assuré sa participation dans les relais 4x100 m et 4x200 m libre. Florent Manaudou, 21 ans, a pris son billet pour ses premiers JO, un rêve qu'il avait partagé avec sa soeur, Laure Manaudou, sélectionnée pour Londres.

Bousquet passe à côté, fin d'une grande aventure pour Bernard

Frédérick Bousquet: "J'ai envie de crever. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé pour moi mais ce n'est pas moi.  J'aspirais à autre chose que m'arrêter à une finale aux Championnats de France".

En revanche le trentenaire Bousquet, compagnon de Laure Manaudou, ne sera pas de la fête olympique. Il n'a obtenu aucune place. Bernard, médaillé de bronze olympique 2008 et champion d'Europe 2008 sur la distance, ne s'alignera sur aucune course en individuel à Londres. Il a échoué jeudi à prendre son billet sur sa distance fétiche avec une 5e place en finale. Le champion devrait selon toute logique être tout de même du voyage olympique sur le relais 4x100 m libre. Sa participation - ou non participation - sera annoncée dimanche par la directeur technique national, Christian Donzé.

Bernard n'a pas caché son émotion et c'est les larmes aux yeux qu'il a quitté le bassin, sous les applaudissements très nourris d'un public debout. Bernard, 28 ans, devrait prendre sa retraite d'ici la fin de l'année après avoir explosé en 2008, année où il est devenu le premier Français de l'Histoire sacré aux JO sur la distance reine, et le 3e Tricolore à coiffer les lauriers olympiques, après Laure Manaudou et Jean Boiteux. "Je ressens le début de la fin d'une aventure énorme, extraordinaire, une  aventure humaine hors-normes. Place aux champions. C'est à eux", a expliqué  Bernard.

Nouveau billet pour Laure Manaudou

Laure Manaudou: "Je ne m'attendais pas à faire ce temps-là. Je ne voulais vraiment pas me laisser battre. Il y avait beaucoup de tension avec Alexianne avec ce qu'on a fait sur 100 m dos. Je le reconnais, c'est le jeu, de la natation. Après le 100 m dos, je ne voulais surtout pas me faire battre sur 200 m dos".

Manaudou, déjà qualifiée sur 100 mètres dos, s'est imposée pour sa part en deux minutes huit secondes et six centièmessur le 200m dos, signant la quatrième performance mondiale de la saison. En terminant en 2'08"57, Alexianne Castel a également validé son billet pour les JO, le temps requis pour se qualifier étant de 2'10"84. A sa sortie du bassin, Laure Manaudou a immédiatement laissé entendre qu'elle pourrait céder sa place aux Jeux à son amie Cloé Crédeville, troisième en 2'09"76, un temps qui lui aurait permis d'aller à Londres si elle avait fini dans les deux premières. Mais le directeur technique national, Christian Donzé, a immédiatement balayé cette hypothèse. "Un règlement est là, il existe, il est le même pour tout le monde", a-t-il précisé après la course. "C'est parfois difficile (...) Mais ce sont bien les deux premières qui sont qualifiées dans les conditions de temps et ce n'est pas autre chose." Il a en outre mis en avant la performance de Laure Manaudou qui a signé un temps lui donnant l'espoir d'une médaille olympique sur la distance. 

MESSIEURS
50 m nage libre
1. Amaury Leveaux (Lagardère Paris) 21.93
2. Florent Manaudou (CN Marseille) 21.95
3. Fabien Gilot (CN Marseille) 21.96
4. Frédérick Bousquet (CN Marseille) 22.05
5. Alain Bernard (CN Antibes) 22.15
6. Boris Steimetz (CN Antibes) 22.70
7. Yoris Grandjean (BEL) 22.71
8. Nosy Pelagie (Canet 66) 22.87
100 m papillon
1. Tyler McGill (USA) 51.95
2. Clement Lefert (Olympic Nice) 52.48
3. Romain Sassot (Lyon) 52.86
4. Mehdy Metella (Dauphins Toulouse) 52.89
5. Christophe Lebon (CN Antibes) 53.49
6. Paul Lemaire (Dauphins Toulouse) 53.86
7. Jordan Coelho (Etampes) 54.20
8. Thomas Vilaceca (Montauban) 54.50
50 m brasse (non olympique)
1. Giacomo Perez Dortona (CN Marseille) 27.83
2. Hugues Duboscq (CN Le Havre) 28.42
3. Joseph Welstead (GBR) 28.54
DAMES
200 m dos
1. Laure Manaudou (CN Marseille) 2:08.06
2. Alexianne Castel (Dauphins Toulouse) 2:08.57
3. Cloé Crédeville (Nantes) 2:09.79
4. Marie Jugnet (CNS Vallauris) 2:12.20
5. Alksandra Putra (POL) 2:12.85
6. Camille Gheorghiu (AC Bourges) 2:15.09
7. Justine Ress (CN Antibes) 2:16.40
8. Fantine Lesaffre (Roubaix) 2:18.14
800 m nage libre
1. Coralie Balmy (Dauphins Toulouse) 8:29.96
2. Camelia Potec (ROU) 8:31.06
3. Aurélie Muller (CN Sarreguemines) 8:45.55
4. Adeline Martin (CN Antibes) 8:47.83
5. Coralie Codevelle (ES Nanterre) 8:51.32
6. Lara Grangeon (CN Calédoniens) 8:58.17
7. Anne-Gabriela Bouteloup (CN Chalon) 9:04.84
8. Ophélie Aspord (Bayonne) 9:05.02
50 m brasse (non olympique)
1. Coralie Dobral (Montauban) 32.03
2. Fanny Babou (Cns St-Esteve) 32.16
3. Sophie de Ronchi (Es Massy) 32.31

Gilles Gaillard