Camille Muffat et Coralie Balmy
Camille Muffat et Coralie Balmy | CHRISTOPHE SIMON / AFP

Les nageurs français à l'eau de Vichy

Publié le , modifié le

Après avoir occupé ces dernières années le bassin de la Croix Catelan à Paris, l'Open de France s'est installé à Vichy ce week-end pour accueillir quelques-uns des meilleurs nageurs français et internationaux. Le double champion du monde brésilien Cesar Cielo, le vice-champion olympique australien James Magnussen vont cotoyer les Muffat, Balmy, Bonnet, Bousquet, Lacourt, Leveaux, Manaudou, et autres Stravius avec en point de mire les Mondiaux de Barcelone, à la fin du mois. Seul manque à l'appel Yannick Agnel, en préparation aux Etats-Unis avec Bob Bowman.

C'est la dernière répétition. L'ultime compétition avant la ligne droite menant aux championnats du monde de Barcelone. Dans 22 jours, les meilleurs nageurs du monde débuteront leur semaine catalane dans le bassin de Montjuic, un an après les Jeux Olympiques de Londres. Pour certains, ce sera le temps de la confirmation, pour d'autres celui de la renconquête, pour d'autres encore celui de la simple conquête. A trois semaines de cette échéance, alors qu'ils sont encore en plein travail, la majeure partie des nageurs tricolores ont l'occasion de se tester lors d'une dernier compétition.

A Vichy, le grand absent tricolore porte le nom de Yannick Agnel. Parti aux Etats-Unis au début du mois de juin pour s'entraîner désormais avec Bob Bowman, le double champion olympique reste là-bas pour mieux se préparer aux Mondiaux. Si sa participation aux relais est acquise depuis longtemps, un doute plâne toujours sur sa participation aux épreuves individuelles, mises entre parenthèses lors de l'annonce de sa séparation avec Fabrice Pellerin. Mais le camp tricolore sera particulièrement bien garni lors de cet Open de France. A commencer par Camille Muffat, son ancienne coéquipière à Nice, engagée sur 100, 200, 400 et 800m nage libre, et qui sera notamment opposée sur 100m à l'Allemande Britta Stefen, détentrice des records du monde sur 50 et 100m du temps des combinaisons en polyuréthane. Comme à son habitude, le groupe niçois ne faiblit pas à l'approche de l'échéance majeure de leur saison, Charlotte Bonnet étant engagée sur les mêmes courses, alors qu'il y a dix jours, elle finissait de passer son bac. Les deux Niçoises retrouveront la Mulhousienne Coralie Balmy sur 200 et 400m nage libre, un peu comme lors des championnats de France à Rennes.

Chez les hommes, l'attention sera tournée sur le sprint. Devenu une référence mondiale depuis l'avènement d'Alain Bernard à Pékin, le sprint tricolore va se frotter à quelques grosses pointures. Avec la présence de Cesar Cielo, double champion du monde du 50m nage libre et du 50m papillon qui s'aligne sur ces deux disciplines, et celle de l'Australien James Magnussen, vice-champion olympique du 100m et qui participera au 50 et au 100m, les Français passeront un gros test. Florent Manaudou, champion olympique du 50m, défendra son statut contre les deux hommes sur 50m libre, et prendra part au 50m papillon, comme Frédérick Bousquet, également présent sur 100m libre tout comme Mehdy Metella et Amaury Leveaux. Jérémy Stravius se mêlera au concert des sprinteurs sur 50m nage libre, passant aussi sur 50 et 100m dos où il sera opposé à son habituel advesraire, Camille Lacourt. Le forfait de dernière minute (intervenu vendredi soir) du Sud-Africain Cameron Van Der Burgh, champion olympique du 100m brasse qui souffre d'une blessure au genou gauche, empêche Giacomo Perez Dortona de s'étalonner face au recordman du monde du 50 et du 100m brasse.