Florent Manaudou et Frédérick Bousquet
Florent Manaudou et Frédérick Bousquet amis et rivaux | ALAIN JOCARD / AFP

Les Français marquent leur territoire

Publié le , modifié le

L’Odyssée européenne des Bleus est en marche. Dans le complexe aquatique de Chartres, le plus grand de France, les nageurs de l’équipe de France ont affiché d’entrée leurs ambitions dans ces Championnats d’Europe en petit bassin. Frédérick Bousquet et Florent Manaudou ont ainsi réalisé les 2e et 3e temps du 50 m. Laure Manaudou a elle brillé sur le 100 m dos.

LES CHAMPIONNATS D'EUROPE EN DIRECT A 16H30

Les enfants qui ont garni la piscine de Chartres ont à peine eu le temps de se chauffer la voix que les ténors de la vitesse tricolore étaient en action. Florent Manaudou, champion olympique du 50 m, était en lice avec son compère de Marseille Frédérick Bousquet. Dans la première série, Bousquet n’a pas forcé pour s’imposer en 21.31. Manaudou était lui dans la 4e série. Opposé au sprinteur russe Vladimir Morozov, il n’a pris que la 2e place mais en assurant le 3e chrono de la matinée (21.40). En revanche, la loi du nombre a éliminé Amaury Leveaux, 15e temps mais 3e nageur français. Sur le 100 mètres papillon, la France a placé ses deux nageurs dans le top 5. Romain Sassot, 4e en 51.61, et Medhy Metella, 5e en 51.94, ont démontré un beau potentiel qu’il faudra confirmer en demi-finales cet après-midi.

Laure Manaudou rassurée

Malgré la pression, la concurrence et quelques éléments contraires, Laure Manaudou a parfaitement débuté ses championnats d’Europe. Devant son public, la Française a réussi le 3e temps des séries du 50 m dos en 58.24. « J’avais un peu mal aux jambes en arrivant derrière le plot ce matin. Un peu d’eau dans les lunettes. Bref un tout. Mais le temps est correct malgré tout ce qui s’est passé. » Avec le couperet des quotas par nationalité, il ne fallait pas se louper. D’où un petit stress pour la Française. « Il y a un peu de panique car on se dit qu’il faut aller vite le matin avec trois françaises qui ont un bon niveau et qui peuvent atteindre les demi-finales. Il ne faut pas s’énerver et faire attention. Pour la première épreuve, il faut quand même y aller pour se mettre dans la compétition. » Pas de panique, Laure Manaudou sera au rendez-vous des demi-finales avec Alexianne Castel. « C’est un beau tir groupé. Je ne m’y attendais pas. J’ai vu qu’Alex (Alexianne Castel, ndlr) avait fait un super temps (5e). Je n’ai pas vu Chloé car je suis arrivé en courant (10e et éliminée). » Sur le 100 m libre, la France avait encore l'embarras du choix. Avec trois nageuses dans les dix premières, seules les deux mieux classées iraient en demi-finale. Camille Bonnet (53.68) et Anna Santamans (54.52) représenteront la France. Mylène Lazare, 9e chrono en 54.71, est éliminée.