Lacourt Championnat de France
Camille Lacourt | AFP - STEPHANE DANNA

Lacourt sauvé des eaux

Publié le , modifié le

Un temps disqualifié pour une coulée trop longue, Camille Lacourt a finalement obtenu la médaille d'argent du 100m dos des Mondiaux en petit bassin après réclamation. Le Marseillais avait pris tous les risques en partant très vite mais, au final, était largement dominé par le Russe Donets. Pas de regret pour Lacourt qui bat le record de France (49"80). Le relais tricolore est lui ressorti bronzé de son 4x200m. Bernard et Bousquet sont qualifiés pour la finale du 50m

Une certaine confusion a régné dans le bassin de Dubaï après la finale du 50m dos. Si la victoire du Russe Donets était limpide, le podium allait mettre du temps à prendre sa forme définitive. La faute à Camille Lacourt ou plutôt à des juges trop pointilleux. Dans la précipitation du départ, ils avaient cru voir une sortie de coulée trop longue du Français, provoquant ainsi sa disqualification. Dépité après sa course, Lacourt se justifiait par une prise de risque maximale. La Fédération française de natation montait alors au créneau et obtenait une révision du classement. C'est la première médaille mondiale de la nouvelle merveille des bassins français.

Après l'or du relais masculin sur le 4x100m, l'équipe de France espérait doubler la mise sur le 4x200m. Malgré le départ canon de Yannick Agnel, il n'y avait rien à faire face aux Russes et aux Américaines, hors d'atteinte (victoire et record du monde pour la Russie). Après le premier relais du champion d'Europe du 400m, la France coinçait un peu et se retrouvait à la lutte avec l'Allemagne pour préserver le bronze. C'était chose faite avec un record de France obtenu par Agnel, Gilot, Lefert et Stravius.

REVOIR LA 2E JOURNEE DES MONDIAUX SUR PLUZZ

La reine du dos Natalie Coughlin n'a pas flanché sur le 100m. L'Américaine a remporté la finale en 56 sec 08 devant deux Chinoises, Jing Zhao (56.18) et Chang Gao (56.21). Plus tôt dans la journée, l'Américain Ryan Lochte avait éclaboussé ces Championnats en remportant le 4X100 m 4 nages messieurs, record du monde à la clé (3 min 55 sec 50). Il s'impose devant le Tunisien Oussama Mellouli et l'Américain Scott Clary. C'est le premier record du monde individuel battu depuis la fin des combinaisons (ancien record: 3:57.27 par le Hongrois Laszlo Cseh depuis les championnats d'Europe d'Istanbul en décembre 2009).

Fabien Gilot (3e du 4x200 m libre):"C'est une  belle médaille parce qu'on est aux Championnats du monde quand même. Le relais  est jeune, je pense que dans les mois à venir il va commencer à être performant.  Il y en a quelques uns qui étaient restés à la maison et qui peuvent faire  partie de 4x200 m. Je pense qu'il va devenir très compétitif. C'est la force  d'une nation les relais. Le relais de ce soir (jeudi) m'a énormément plus. Un  jeune, un papillonneur, un dossiste et un ancien. La composition était  marrante."

Yannick Agnel (3e du 4x200 m libre):"Ca va plutôt bien ! On a fait un beau  relais. On est vraiment heureux. Moi, je me suis cramé. J'ai tellement voulu  bien faire que je suis parti super vite et je me suis cramé sur la fin. Ce n'est  pas du tout ce que je voulais faire. On a quand même une médaille. Il ne faut  pas oublier qu'on n'est pas uniquement les quatre nageurs de ce soir. Il y a  aussi Antton (Harramboure) et d'autres nageurs comme Amaury (Leveaux) qui sont  parfaitement capables d'intégrer ce relais et avec qui on pourra construire de  belles performances."

Voir la video

Voir la video