Camille Lacourt Mondiaux Shanghai 2011
Camille Lacourt | AFP - MARK RALSTON

Lacourt, Agnel et Muffat en forme

Publié le , modifié le

Au lendemain du 100m dos qui ne l'avait pas satisfait, Camille Lacourt a facilement remporté le 50m dos de l'Open EDF de Paris, en 25"01. Une performance qui lui a redonné le sourire, tout comme Yannick Agnel, auteur d'un bon 1'46"09 sur 200m nage libre. Quant à Camille Muffat, elle a écrasé le 400m nage libre (4'04"42). En revanche, Laure Manaudou n'a pas tenu la distance sur 100m dos (5e de la finale en 1'01"16).

Trois semaines, c'est court et c'est long. Pour chaque nageur engagé dans l'Open EDF et qualifié pour les Jeux Olympiques, l'occasion était belle de faire le point et de se rendre compte des derniers ajustements. Pour d'autres, cela sonnait aussi la fin de la belle aventure. Hugues Duboscq et Alain Bernard ont ainsi disputé leur dernière course individuelle de leur longue carrière. Deux des plus beaux palmarès de la natation tricolore ont conclu leur finale à de modestes places, eux qui ne pourront être alignés que sur les relais à Londres. "C'était la dernière course en individuel de ma carrière. J'ai encore un rôle à jouer aux Jeux pour aider l'équipe mais je ne me fais pas d'illusions sur le fait que je vais nager. Giacomo (Perez Dortona, 3e samedi) a sa place", a dit Duboscq, 30 ans et qui se voit déjà remplaçant aux Jeux.

Septième de la finale du 100m brasse, il a fait moins bien qu'Alain Bernard, 4e du 50m nage libre, que l'Australien Matthew Targett a remporté devant l'armada tricolore (Florent Manaudou, Frédérick Bousquet, Bernard et Amaury Leveaux). Le frère de Laure Manaudou pouvait d'ailleurs se réjouir de cette 2e place, à seulement 1 centième du Wallabie, alors que le vice-champion olympique du 50m nage libre, Amaury Leveaux, continue à cacher sereinement son jeu, lui qui est en plein travail avec Philippe Lucas, son entraîneur. Et attention, quand il se cache, Leveaux ne se rate que rarement dans les grandes occasions.

Agnel en toute sérénité

Sur 200m nage libre, Yannick Agnel a poursuivi sur sa lancée, en remportant la course au lendemain de ses victoires sur 100 et 400m. "J'ai montré assez de choses pour être assez serein. Je suis content de la performance et de la manière. Je ne visais pas un temps particulier mais surtout la manière", a-t-il insisté. "Et c'était difficile avec ce temps." Il a affirmé qu'il avait encore travaillé certaines choses lors de cette compétition, où son but était de "prendre un maximum de confiance, mais pas trop non plus, dans la perspective des JO". Camille Muffat a, elle aussi, réalisé une passe de trois. Après ses succès sur 800 et 200m vendredi, elle s'est imposée le lendemain sur 400m, de quoi augmenter son capital confiance mais surtout de mettre en application le travail effectué. "J'écoute ce que l'on me dit de faire et le but était de faire un bon 400m comme hier (sur le 800 où le premier avait déjà été bon-NDLR). Le bilan du week-end est vraiment positif", a-t-elle dit.

Très remonté contre sa performance lors du 100m dos de vendredi, Camille Lacourt affichait un autre visage après sa victoire sur 50m dos. "Je finis sur une meilleure note, c'est sympa mais il n'y a pas grand chose à tirer de ce week-end", a dit Lacourt. "Avec l'excitation, je ne doute pas que cela sera plus sympa dans quelques semaines."

Laure Manaudou, en revanche, a connu une journée plus décevante, en terminant cinquième du 100m dos qu'elle disputera à Londres, dans un temps décevant (1'01"16). L'ancienne championne olympique a fini loin derrière la Russe Anastasia Zueva, vainqueur en 59"40 et qui l'avait reléguée à la deuxième place vendredi sur 50 dos, et sa compatriote Alexianne Castel (1'00"55). Elle tenait pourtant la 2e place avant de craquer dans la deuxième partie de la course. Elle qui annonçait vouloir prendre du plaisir lors de cet Open EDF n'en a visiblement pas pris, refusant de s'exprimer après sa course. C'est son entraîneur, Romain Barnier, qui s'en est chargé: "C'est sa première compétition depuis Dunkerque, pour une première compétition c'est très bien, pour une dernière répétition, c'est moins bien. Il y a ce qu'on peut faire et ce qu'on ne peut pas faire en trois semaines, de toute façon. Les miracles, c'est à Lourdes, les performances, ce sera à Londres".

Les principaux résultats

MESSIEURS
. 50 m libre
1. Matthew Targett (AUS) 22.14
2. Florent Manaudou 22.15
3. Frédérick Bousquet 22.22
. 200 m libre
1. Yannick Agnel 1:46.09
2. Jérémy Stravius 1:48.68
3. Clément Lefert 1:48.69
. 200 m dos
1. Benjamin Stasiulis 2:00.10
2. Jan Philip Glania (GER) 2:00.70
3. Joris Hustache 2:04.16
. 50 m dos
1. Camille Lacourt 25.01
2. Dorian Gandin 25.89
3. Jonathan Massacand (SUI) 26.45
. 200 m 4 nages
1. Laszlo Cseh (HUN) 1:58.30
2. Dmitry Zhilin (RUS) 2:02.15
3. Markus Deibler (GER) 2:02.28
DAMES
. 400 m libre
1. Camille Muffat 4:04.42
2. Coralie Balmy 4:08.75
3. Camelia Potec (ROU) 4:11.20
. 100 m libre
1. Femke Heemskerk (NED) 54.88
2. Inge Dekker (NED) 55.23
3. Veronika Popova (RUS) 55.50
. 100 m dos
1. Anastasia Zueva (RUS) 59.40
2. Alexianne Castel 1:00.55
3. Duane Da Rocha (ESP) 1:00.97
...
5. Laure Manaudou 1:01.16