Laure Manaudou au départ
Laure Manaudou et les nageurs français encore à l'honneur à Chartres | ERIC FEFERBERG / AFP

La natation française surfe sur l'or

Publié le , modifié le

Petit bassin mais grosse récolte pour l'équipe de France aux Championnats d'Europe à Chartres. Les Français ont obtenu six nouvelles médailles dont trois en or. La troisième journée a été riche pour Camille Muffat, vainqueur du 400 m avec le record du monde à la clé. Laure Manaudou a elle retrouvé l'or sur le 50 m dos. Le relais mixte a complété cette moisson sur le 4x50 m. Petite déception pour Yannick Agnel, troisième du 100 m.

Camille Muffat est bien la patronne des nageuses française. Comme un requin en cage depuis les Championnats de France à Angers, elle avait une double idée en tête. Gagner son 400 en y ajoutant le record du monde. En 3:54.85, Muffat a fait coup double devant la Danois Lotte Friis et sa compatriote Coralie Balmy. Seule au monde ou presque, la protégée de Fabrice Pellerin a profité à plein d'un public bouillant. "Je savais que je serai un petit peu seul pour battre ce record. Je suis parti avec un plan de route en tête et j’ai essayé de le tenir jusqu’au bout. J’ai entendu le public et les enfants qui tapaient et criaient. Déjà ce matin. Ça aide vraiment. Si ça ne l’avait pas fait pour un ou deux centièmes, ça m’aurait énervé. Là ça passe pour pas grand-chose. Si je battais le chrono de deux secondes, ça ne serait pas vraiment un record du monde." Lucide malgré les honneurs et les records, Camille Muffat continue comme d'habitude dans son style sobre. Pas d'excès de joie, il lui reste le 200 m à dévorer dimanche.

Manaudou retrouve l'or

Laure Manaudou a elle partagé son bonheur en famille. Avec ses parents et son compagnon Frédérick Bousquet dans le public et avec sa petite Manon sur le podium. Reine européenne du 50 m dos, Manaudou met fin à quatre ans sans titre. Ovationnée par le public chartrain, la Française ne sait plus très bien si elle doit s'arrêter ou prolonger le plaisir. "J’avais prévu de prendre ma décision après ceschampionnats. Je n’ai pas envie de me précipiter, explique Manaudou. Il fautréfléchir à la vie professionnelle et familiale. J’ai besoin de discuter avecmes proches. Je vais me laisser un petit temps de réflexion jusqu’aux vacancesNoël." Le relais 4x50 m nage libre mixte ne s'est posé aucune question en finale. Frédérick Bousquet, Florent Manaudou, Camille Muffat et Anne Santamans ont porté les Bleus de bout en bout. Comme un symbole de cette natation français trans-générationelle à qui tout sourit. Jérémy Stravius et Benjamin Stasiulis ont eux une nuit pour bien réfléchir à leur finale du 100 m dos. Les deux dossistes tricolores ont réussi les deux meilleurs temps des demi-finales samedi. On se met à rêver d'un doublé comme lors des Championnats du monde à Shanghaï en 2011 où Stravius et Lacourt s'étaient couverts d'or.

Agnel tombe sur un os

Engagé volontaire dans un triplé 100-200-400, Yannick Agnel a buté à mi-parcours. Vainqueur avec autorité du 400 m jeudi, le Nîmois a manqué de fraîcheur et d'explosivité pour s'imposer sur le 100 m dominé par les Russes Vladimir Morozov (45.68) et  Evgeny Lagunov (46.52). Troisième en 46.80, Agnel était beau joueur. "Ils ont été bien plus forts que nous sur cette finale. Il ne reste qu’à les féliciter, a reconnu Agnel. J’aurai dû prendre ma planche, j’aurai surfé un peu plus. Morozov a des relents du 50 m, de sprinteur avec une explosivité qui est assez hors du commun. Ça met d’entrée les choses d’équerre. J’ai fait ce que j’ai pu dans les vagues. Je n’ai rien à regretter. Ce ne sera pas le triplé mais je vais me remobiliser pour demain. Il y a quelque chose à faire pour le 200 m." En ouverture de la session d'après-midi, Anthony Pannier avait joué le chauffeur de salle en accrochant au forceps le bronze du 1500 m.

Résultats de la journée

MESSIEURS
100 m libre
1. Vladimir Morozov (RUS) 45.68
2. Evgeny Lagunov (RUS) 46.52
3. Yannick Agnel (FRA) 46.80

50 m brasse
1. Fabio Scozzoli (ITA) 26.18
2. Aleksander Hetland (NOR) 26.20
3. Damir Dugonjic (SLO) 26.24

200 m papillon
1. Laszlo Cseh (HUN) 1:52.11
2. Viktor Bromer (DEN) 1:53.38
3. Joeri Verlinden (NLD) 1:53.47

1500 m
1. Gregorio Paltrinieri (ITA) 14:27.78
2. Sergiy Frolov (RUS) 14:30.87
3. Anthony Pannier (FRA) 14:41.97

DAMES
50 m dos
1. Laure Manaudou (FRA) 26.78
2. Sanja Jovanovic (CRO) 26.84
3. Simona Baumrtova (CZE) 26.97

100 m 4 nages
1. Katinka Hosszu (HUN) 58.83
2. Zsuzsanna Jakabos (HUN) 59.15
3. Siobhan-Marie O'Connor (GBR) 59.72

400 m libre
1. Camille Muffat (FRA) 3:54.85 (RM)
2. Lotte Friis (DEN) 3:58.85
3. Coralie Balmy (FRA) 3:59.80

Relais 4x50 m libre mixte
1. France 1:29.64
(Frédérick Bousquet, Florent Manaudou, Camille Muffat, Anne Santamans)
2. Russie 1:30.41
(Andrey Grechin, Vladimir Morozov, Veronika Popova, Rozallya Nasretdinova)
3. Finlande 1:31.74
(Hanna-Maria Seppala, Laura Kurki, Andrei Tuomola, Ari-Pekka Liukkhonen)