Lara Grangeon
Lara Grangeon | STEPHANE KEMPINAIRE / DPPI MEDIA

Grangeon à Londres, Rouault en larmes

Publié le , modifié le

Les championnats de France, qualificatifs pour les JO, ont débuté, comme prévu, par une foire d'empoigne dans le bassin de Dunkerque. La jeune Lara Grangeon (20 ans) est devenue la première à gagner son billet pour les Jeux Olympiques de Londres, en remportant la finale du 400m 4 nages en 4'40"12. En revanche, pour 23 centièmes, Sébastien Rouault a raté la "qualif" sur 400m. Sur 50m papillon, Amaury Leveaux s'est imposé devant Bousquet.

Le contraste est saisissant. D'un côté, le sourire, le bonheur de Lara Grangeon, première à conquérir son billet pour aller aux Jeux Olympiques de Londres sur 400m 4 nages. De l'autre, Sébastien Rouault, double champion d'Europe en titre (800m et 1500m), qui rate son ticket pour 23 centièmes en finale du 400m nage libre et qui ne peut retenir ses larmes sur le podium. C'est là toute la dramaturgie que vont vivre les nageurs français durant toute la semaine à Dunkerque. Avec un maximum de deux qualifiés par discipline, la concurrence est énorme dans le bassin, surtout pour la meilleure nation européenne. Et entre les adversaires et les temps nécessaires pour voir Londres, ils doivent tous se démultiplier.

Grangeon au sommet

C'est donc seule, comme une grande, que Lara Grangeon est allée chercher sa qualification. Triple tenante du titre sur la distance, elle n'avait pas de rivale, et c'est contre le chronomètre qu'elle s'est battue pour passer sous la barre des minimas olympiques. "Richard (Martinez, son entraîneur depuis six ans à Font-Romeu) m'a dit avant la course d'avoir confiance en moi. Le temps était affiché depuis longtemps dans ma chambre", a expliqué la licenciée du Cercle des nageurs calédoniens, tout sourire, comme toujours. "Quand j'ai touché, j'ai ressenti beaucoup de bonheur." Car la Néo-Calédonienne l'a fait, en 4'40"12.

Cela n'a pas été le cas de Sébastien Rouault, vainqueur de la finale du 400m nage libre mais avec 23 centièmes de retard sur les minimas. Une grosse désillusion pour lui, qui doit s'en remettre au 1500m pour espérer voir Londres cet été. Et les larmes ont coulé sur le podium, quelques minutes après sa course. "Je savais que ça ne serait pas une partie de plaisir", a-t-il relevé. "J'ai rarement nagé bien plus vite aux Championnats de France. Ce ne sont pas des courses sur lesquelles j'arrive vraiment à m'exprimer, parce que j'ai plus l'impression de faire un contre-la-montre qu'une course pour gagner. Je ne vais pas me laisser abattre, ce n'est pas dans mon tempérament. J'irai chercher cette qualif".

Leveaux de retour

Après avoir été enterré par certains depuis plusieurs mois et des changements d'entraîneur, Amaury Leveaux a remis les choses au point. Le vice-champion olympique sur 50m a remporté le titre national sur 50m papillon en devançant rien que Frédérick Bousquet, l'une des références mondiales, Florent Manaudou et Fabien Gilot. Comme il l'avait déjà montré lors du meeting de Bordeaux, l'élève de Philippe Lucas est de retour. Et il pourrait bien faire pleurer certains des meilleurs sprinteurs français en nage libre.

Comme souvent Hugues Duboscq a eu du mal à se mettre dans le rythme. S'il est qualifié pour la finale nationale, il a signé des temps insuffisants en série et en demi-finales pour briguer une place aux JO sur 100m brasse. "Je suis déçu, mais pas effondré, il reste le 200. Mes entraîneurs me disent que le 200 est 'ma' course. Maintenant, je ne peux plus me cacher", a-t-il dit, alors qu'il a annoncé sa retraite après Londres.

Hénique perdue

Dans la matinée, sur 100m papillon, Camille Muffat, a réalisé le meilleur chrono en 58"90, devant Aurore Mongel et Sophie De Ronchi mais a déclaré forfait pour la suite sur cette distance, les séries constituant pour elle dans cette épreuve une simple "mise à l'eau". La médaillée de bronze des championnats du monde sur 200 et 400m nage libre en 2011 sera en revanche bel et bien présente sur ses disciplines de prédilection dans la semaine. Mélanie Hénique, médaillée de bronze sur 50 m papillon aux derniers Mondiaux de Shanghai, n'était pas plus parvenue à se qualifier, avec seulement le 29e temps des séries sur 100m papillon. "Je ne sais pas où j'en suis (...). Je suis déçue parce que ce n'est pas facile de se relever après tout ça. Il reste le 50m papillon et le 50 crawl. Je vais essayer de prouver que je suis encore la meilleure sur 50 pap'", a-t-elle dit. Aurore Mongel, même si elle a signé le meilleur temps des demi-finales du 100m papillon, ne sera pas du voyage, faute d'avoir réalisé les minima, tout comme Sophie de Ronchi.

Résultats des finales de la 1ère journée

MESSIEURS
. 400 m nage libre:
1. Sébastien Rouault (Mulhouse ON) 3:49.15
2. Anthony Pannier (AAS Sarcelles) 3:50.15
3. Damien Joly (CN Antibes) 3:50.67
4. Lorys Bourelly (Dauphins Toulouse) 3:55.61
5. Sébastien Fraysse (SN Versailles) 3:56.66
6. Lucas Vigorito (CN Marseille) 3:57.12
7. Sébastien Vigroux (ASPTT Montpellier) 3:58.78
8. Romain Béraud (AAS Sarcelles) 3:58.96
. 50 m papillon:
1. Amaury Leveaux (Paris Racing) 23.65
2. Frédérick Bousquet (CN Marseille) 23.70
3. Fabien Gilot (CN Marseille) 23.72
. Florent Manaudou (CN Marseille) 23.72
5. Romain Sassot (Lyon natation) 23.77
6. Tyler McGill (USA) 24.14
7. Mehdy Metella (Dauphins Toulouse) 24.41
8. Christophe Lebon (CN Antibes) 24.58
. 400 m 4 nages:
1. Taki M'Rabet (TUN/Stade Français) 4:20.84
2. Quentin Coton (CN Antibes) 4:22.22
3. Arnaud Rondan (Nautic Club Nîmes) 4:23.15
4. Romain Beraud (AAS Sarcelles) 4:24.38
5. Ganesh Pedurand (Dauphins Toulouse) 4:25.86
6. Victor Migeon (ASPTT Toulouse) 4:29.14
7. Hugo Tormento (CN Calédoniens) 4:30.53
8. Anthony Hurbain (Charleville-Mézières) 4:31.95
DAMES
. 400 m 4 nages dames:
1. Lara Grangeon (CN Calédoniens) 4:40.12 qualifiée pour les JO
2. Sara El Bekri (Paris Racing) 4:48.57
3. Isabelle Mabboux (AC Boulogne-Billancourt) 4:49.21
4. Adeline Martin (CN Antibes) 4:51.32
5. Fantine Lesaffre (Roubaix natation) 4:56.35
6. Roxane Desfontaines (Nat'Yon La Roche) 5:00.99
7. Karine Deletang (Mulhouse ON) 5:02.95
8. Julie Fourtier (CSN Guyancourt) 5:03.29

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze