Gillot plongeon départ 100m France 032011
Fabien Gillot au départ du 100 m | AFP - PATRICK HERTZOG

Gilot et Meynard filent à Shanghai

Publié le , modifié le

Grosse surprise à Strasbourg où Fabien Gilot a décroché le titre de champion de France. Le nageur de Marseillais est parti comme une flèche et a résisté au retour des ténors. Il envoie Yannick Agnel, Alain Bernard et Frédérick Bousquet au purgatoire dans la catégorie reine. Aucun de ces trois-là n'est sur le podium, coiffés par William Meynard dans les derniers 25 mètres. Cerise sur le gâteau, le duo obtient son billet pour les championnats du monde à Shanghai.

Agnel, Bernard, Bousquet et Leveaux à la trappe, c'est un scénario auquel personne n'avait pensé, surtout après le meilleur temps du premier en séries. A 18 ans, le spécialiste du 200 m a échoué d'un rien dans une course musclée disputée sous les 49 secondes. Fin tacticien, Fabien Gilot a fait parler ses qualités de sprinteur en partant pied au plancher. Personne n'allait lui résister (48"34). Ni Agnel, ni Bernard. Sa qualification pour les Mondiaux de Shanghai était de l'ordre du possible. En revanche, la surprise est très grande de le voir accompagné par William Meynard (48"57). 4e de la course, Alain Bernard, lui, ne nagera pas sa distance fétiche aux Championnats du monde. En revanche, il a assuré sa place dans le relais 4x100 m libre qui aura fière allure avec Agnel et Stravius. Dans les autres finales, Benjamin Stasiulis a pris le dessus sur Camille Lacourt et remporte le titre du 200 m dos. Sébastien Rouault a lui été intouchable sur le 800 m libre.

Reactions

Yannick Agnel (3e du 100 m libre): "J'ai un peu de déception par rapport à cette 3e place, je pensais pouvoir faire un petit peu mieux. J'ai baissé mon meilleur temps de trois ou quatre dixièmes, c'est quand même pas trop mal, donc je sors de la course mi figue-mi raisin. J'ai pris des vagues dans la tronche, mais quand même pas mal de plaisir. Le souci c'est qu'on a eu un très très grand Fabien Gilot ce soir. J'étais dans ses vagues tout du long et c'est difficile de rester serein quand on a les vagues de son adversaire dans la tête. Félicitations à lui, c'est vraiment génial ce qu'il a fait et je souhaite qu'enfin il montre quel grand champion il est. Cela promet aussi un beau 4x100 m à Shanghai, j'y participerai avec plaisir."

Sébastien Rouault (champion de France du 800 m libre): "Je ne suis pas parti très vite, et quand on part en 3:59 ou 4 minutes aux premiers 400 mètres après il ne faut pas s'attendre à un temps extraordinaire. Mais au moins je +reviens+ en 3.55, c'est une seconde de différence par rapport à ce que je fais cet été avec un sprint à la fin. Donc le travail est là mais ensuite ce sont les circonstances de course: si j'étais parti plus vite j'aurais fait un meilleur temps. Je suis content du titre mais je voulais avant tout me qualifier pour être dans la course cet été. C'est fait, et +à domicile+" ça fait plaisir, en Alsace il fait beau et on est bien!"

Benjamin Stasiulis (champion de France du 200 m dos): "Je pensais que Camille (Lacourt) serait parti plus vite mais ça n'a finalement pas été le cas. Je l'ai regardé 50 mètres mais après je me suis concentré sur ma course. J'ai fait un dixième de mieux que l'été dernier, c'est mon meilleur temps en short et c'est de bon augure pour les Championnats du monde. Je suis d'autant plus satisfait que j'ai changé d'entraîneur en septembre et si en petit bassin j'arrive toujours à m'en tirer, là avant ces championnats j'étais complètement dans le flou. Je suis arrivé ici en ne sachant pas du tout ce que ça allait donner. Mais maintenant je sais ce que je vais faire en juillet !"

Camille Lacourt (2e du 200 m dos): "Benjamin a été plus fort que moi mais je n'ai pas de regrets, j'ai réussi mon meilleur temps personnel. La stratégie c'était de ne pas forcer les 75 premiers mètres avant d'accélérer, mais j'ai vu que je n'avais pas le niveau pour atteindre Benjamin et donc j'ai nagé pour moi."

Principaux résultats de la 3e journée

MESSIEURS
100 m libre:
1. Fabien Gilot (Marseille) 48.34
2. William Meynard (Marseille) 48.57
3. Yannick Agnel (Nice) 48.59
4. Alain Bernard (Antibes) 48.71
5. Jérémy Stravius (Amiens) 48.82
6. Amaury Leveaux (Lagardère-Paris) 49.49
7. Frédérick Bousquet (Marseille) 49.59
8. Romain Magula (Marseille) 49.72

800 m libre:
1. Sébastien Rouault (Mulhouse) 7:54.95
2. Sébastien Fraysse (Versailles) 8:02.35
3. Damien Joly (Antibes) 8:03.01

200 m dos:
1. Benjamin Stasiulis (Lagardère-Paris) 1:57.27
2. Camille Lacourt (Marseille) 1:59.74
3. Joris Hustache (Stade Français) 2:00.26

200 m papillon:
1. Ioannis Drymonakos (GRE) 1:58.39
2. Jordan Coelho (Etampes) 1:58.54
3. Thomas Vilaceca (Montauban) 1:59.69
4. Christophe Lebon (Antibes) 1:59.70

DAMES
50 m libre:
1. Inge Dekker (NED) 24.87
2. Angéla Tavernier (Nanterre) 25.91
3. Béryl Gastaldello (Nice) 25.99
4. Mathilde Cini (Valence) 26.25

1500 m libre:
1. Lotte Friis (DEN) 16:06.74
2. Kristel Kobrich (CHI) 16:16.73
3. Aurélie Muller (Sarreguemines) 16:27.77
4. Camelia Potec (Lagardère-Paris) 16:34.67
5. Coralie Codevelle (Nanterre) 16:46.17

100 m dos:
1. Alexianne Castel (Dauphins Toulouse) 1:01.36
2. Cloé Credeville (Nanterre) 1:02.07
3. Hazal Sarikaya (TUR) 1:02.58
4. Alexandra Putra (Nice) 1:02.74

100 m papillon:
1. Inge Dekker (NED) 58.70
2. Aurore Mongel (Mulhouse) 59.33
3. Diane Bui Duyet (Sarcelles) 59.43
4. Mélanie Henique (Amiens) 59.87