dopage seringue 2016
Un produit dopant | AFP

Dopage: des nageurs chinois punis d'un simple avertissement

Publié le , modifié le

Deux nageurs chinois ont été contrôlés positifs au clenbutérol, un anabolisant interdit. Ils ont écopé d'un "avertissement" par la fédération chinoise.

Deux nageurs chinois contrôlés positifs à des substances dopantes ont fait l'objet d'un simple avertissement, selon les autorités nationales, alors que l'Agence mondiale antidopage (AMA) enquête sur des cas soupçonnés d'avoir été passés sous silence. Les athlètes Wang Lizhuo et An Jiabao ont été testés positifs au clenbutérol, un anabolisant, a déclaré la fédération chinoise de natation dans deux communiqués distincts publiés sur son site internet. Dans les deux cas, "un avertissement sera donné à l'athlète fautif", indiquent ces documents, décrivant la décision comme une "sanction". Leurs entraîneurs recevront par ailleurs une amende de 5.000 yuans (680 euros), et leurs clubs de 10.000 yuans (1360 euros).

Ni Wang Lizhuo, nageur pour l'armée, ni An Jiabao, de l'équipe de Tianjin (nord) n'ont participé à des jeux Olympiques ou à des championnats du monde. Ils font partie des six nageurs chinois contrôlés positifs à des substances interdites ces derniers mois, avait annoncé l'agence Chine nouvelle la semaine dernière, citant la fédération. Trois d'entre eux, dont l'anonymat est pour l'instant préservé, ont été testés positifs à l'hydrochlorothiazide, un diurétique pouvant masquer la présence de produits dopants.

Enquête de l'AMA pour dissimulation

L'annonce, à quelques semaines des championnats de Chine, intervenait après la publication par le journal britannique The Times d'un article basé sur les témoignages de lanceurs d'alerte, et affirmant que cinq tests positifs auraient été cachés pour éviter un scandale. L'AMA a déclaré avoir lancé une enquête sur une possible dissimulation de ces cas. Le vice-directeur de l'agence antidopage nationale, Zhao Jian, cité par Chine nouvelle, avait démenti toute dissimulation et assure que les six cas ont été rapportés à l'AMA.

Steaks au clenbutérol

Les avertissements adressés à Wang et An par la fédération chinoise contrastent avec la sévérité des sanctions prises dans le passé contre d'autres sportifs internationaux déclarés positifs au clenbutérol. Le cycliste espagnol Alberto Contador avait été suspendu en 2012 pour deux ans et déchu d'un Tour de France après un contrôle positif, consécutif selon lui à l'ingestion d'un steak contaminé. En 2011, le nageur chinois Ning Zetao a été éloigné des bassins durant un an après la découverte de clenbutérol dans son organisme. Ce produit a parfois été utilisé illégalement par des éleveurs, notamment en Chine, afin de faire produire moins de gras aux animaux. Des athlètes chinois évitent ainsi de consommer de la viande vendue dans le pays par peur d'ingérer la substance interdite.

AFP