Park Tae-Hwan
Park Tae-Hwan | FRANCOIS XAVIER MARIT / AFP

Dopage / Corée du sud: un médecin mis en examen pour le contrôle positif de Park

Publié le , modifié le

Un médecin a été mis en examen vendredi pour avoir administré au champion de natation sud-coréen Park Tae-Hwan une substance sans avertir le nageur qu'elle contenait de la testostérone, à l'origine ensuite d'un contrôle antidopage positif.

La justice sud-coréenne a indiqué à l'agence Yonhap que le médecin,  identifié par son seul patronyme Kim, était accusé d'avoir causé à Park un  préjudice par négligence. Le quadruple médaillé olympique âgé de 25 ans et idole dans son pays s'est  toujours défendu en expliquant que la substance lui avait été administrée à son  insu lors d'une cure de chiropraxie dans un hôpital sud-coréen en juillet  dernier, avant les jeux Asiatiques de septembre. Le contrôle positif a été rendu public le 26 janvier dernier et l'entourage  du nageur a immédiatement porté plainte en justice, provoquant une enquête dans  cet hôpital.

De la testostérone dans une procédure contre le vieillissement

Le porte-parole du procureur a confirmé les dires du nageur qui assurait  avoir demandé au médecin si l'injection qu'il lui faisait ne contenait pas de  produit prohibé par le code antidopage. Le médecin lui a répondu de ne pas  s'inquiéter, a encore confirmé le porte-parole, précisant que si le docteur  n'était pas tenu de savoir que la testostérone était interdite chez les  sportifs, il était en revanche tenu d'informer le patient du contenu des  produits qu'il lui administrait et de leurs risques. Selon le quotidien Chosun Ilbo daily, Park avait reçu cette injection dans  le cadre d'une procédure contre le vieillissement qui lui avait été offerte. La Fédération internationale de natation (Fina) doit examiner son cas le 27  février à Lausanne (Suisse).

Park, qui a commencé à nager à l'âge de cinq ans pour tenter de contrôler  son asthme, a remporté la médaille d'or aux jeux Olympiques de Pékin en 2008  sur 400 m libre et celle d'argent sur 200 m libre. Aux JO suivants à Londres en  2012, il a remporté l'argent sur ces deux mêmes distances. Il a en outre été  sacré champion du monde sur 400m libre en 2007 et 2011.

francetv sport @francetvsport