Des Français en quête de médaille, Pellegrini plus du tout

Publié le , modifié le

La France peut encore figurer sur 4 podiums lors de la dernière journée de l'Euro-2012, dimanche à Debrecen, avec une sérieuse option sur le 50 m libre avec Frédérick Bousquet et Alain Bernard en lice. En revanche, la star italienne Federica Pelligrini, qui règne sans partage sur le 400 m libre depuis 3 ans, a connu un gros coup dur sur la distance en étant éliminée en séries (10e, 4:14.27).

Les Bleus ont déjà récolté 8 médailles, dont 2 d'or, et peuvent encore se  distinguer sur le 50 m libre mais aussi sur le relais 4x100 m 4 nages  messieurs, le 50 m libre dames (Anna Santamans) et le 400 m libre dames, où  deux Tricolores seront dans la bataille, Ophélie-Cyrielle Etienne et Coralie  Balmy.  Balmy, revenue au plus haut niveau cette saison et déjà récompensée par une  médaille d'argent sur 800 m libre jeudi, retrouve sa distance préférée, pour  laquelle elle est qualifiée pour les jeux Olympiques de Londres cet été. La donne a changé après les séries avec la sortie surprise de Pellegrini,  qui n'avait plus de jambes, comme elle l'a expliqué.  La diva s'est montrée inquiète, évoquant des analyses de sang à faire  rapidement. 

Sur 50 m libre, Bousquet a à coeur de défendre son titre, le premier de sa  carrière glané en 2010, et de montrer qu'il est toujours parmi les meilleurs  après avoir échoué à se sélectionner pour les JO il y a 2 mois à Dunkerque. Bernard, champion olympique sur 100 m libre et médaillé de bronze olympique  (2008) et mondial (2011) sur 50 m libre, ne compte pas laisser filer sa chance  d'accrocher une dernière grande médaille individuelle à son palmarès. Il prend  sa retraite à l'issue des Jeux.

Le relais 4x100 m 4 nages, composé de Benjamin Stasiulis, Hugues Duboscq,  Romain Sassot et Bernard, vise un 2e titre consécutif en clôture des  Championnats.

Gilles Gaillard